LA VISITE DU ROI SALMAN CONFIRME LE NOUVEAU POIDS DIPLOMATIQUE DE L’INDONESIE

PARTAGER SUR

Alors que le wahhabisme de l’Arabie Saoudite est de plus en plus placé sous le feu des critiques de par le monde pour faire la promotion d’un islam littéral et rétrograde, il apparaît que la visite du roi saoudien dans l’Archipel revête également la volonté du souverain d’opérer un rapprochement de son royaume avec l’islam modéré que pratique la république indonésienne et dont l’importance grandit à travers le monde.

Il est indéniable que l’Indonésie, qui a lancé depuis le gouvernement Jokowi des campagnes de promotion de son « Islam Nusantara », a marqué d’important points diplomatiques avec cette visite historique du leader arabe.

Le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud a en effet lancé un vibrant appel à la tolérance et à la lutte contre le terrorisme lors de la première partie de son séjour en Indonésie, dans une étonnante et somme toute surprenante offensive de charme qui conforte l’Archipel dans son rôle nouveau de poids-lourd international.

« Les défis auxquels la communauté musulmane et le monde en général doivent faire face, comme le terrorisme et le conflit des civilisations et le manque de respect pour la souveraineté des nations, exigent de nous unir pour lutter contre », a dit le monarque lors de sa visite au parlement.

Toujours dans ce registre, le président Jokowi a également organisé une rencontre des organisations interreligieuses de l’Indonésie avec le souverain arabe.

28 personnalités représentant différentes religions présentes en Indonésie, ont assisté à ce meeting au palais présidentiel.

Le ministre des Affaires religieuses Lukman Hakim Syaifuddin a expliqué que cette initiative avait pour but de lancer un message de paix au monde et que la religion ne devait pas être utilisée comme un outil politique avec le but de promouvoir l’extrémisme, le radicalisme et le terrorisme.

Une initiative qui tombe à pic et qui résonne tout particulièrement sur la scène politique indonésienne avec l’affaire du blasphème qui étreint le gouverneur de Jakarta Basuki Tjahaja Purnama, actuellement en campagne pour sa réélection.

Lire aussi :
AHOK FINALEMENT NOMME SUSPECT POUR BLASPHEME

Rappelons cependant au sujet de l’Arabie saoudite que c’est un pays qui applique la charia, la loi islamique qui autorise de trancher les mains des voleurs ou qui interdit aux femmes de conduire une automobile…

Lire aussi :
LA VISITE DU ROI SALMAN EST UN SUCCES DIPLOMATIQUE DE JOKOWI

SOURCEJakarta Post
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE