VERS UNE PROLONGATION DU MORATOIRE SUR L’EXPLOITATION FORESTIERE ?

PARTAGER SUR

Le ministère de l’Environnement indonésien cherche à prolonger de deux ans encore le moratoire qui interdit de délivrer de nouvelles licenses d’exploitation des forêts primaires et des tourbières, a annoncé un officiel hier.

Ce moratoire avait été établi sous l’administration précédente, pendant la présidence de Susilo Bambang Yudhoyono, dans le but de réduire les émissions liées aux feux de forêts récurrents déclenchés par la déforestation, les tourbières étant particulièrement vulnérables.

Le ministère a besoin de l’approbation du président pour la prolongation du moratoire qui doit expirer le 20 mai, a dit Yuyu Rahayu, un responsable du ministère.

En cas d’accord, cette extension sera la troisième depuis la mise en place de cette mesure en 2011.

« Nous avons l’espoir qu’il y ait bien une autre prolongation à cette instruction présidentielle car nous avons besoin d’améliorer l’administration des forêts dans ces secteurs », a poursuivi Rahayu.

En effet, malgré ce gel des autorisations d’exploitation, certaines zones de forêts primaires et tourbières sont malgré tout exploitées par des paysans, a-t-il expliqué.

Le gouvernement indonésien est mis sous pression tous les ans par les pays limitrophes pour les feux de forêts qui polluent la région et mettent en danger la santé de millions de personnes.

L’Archipel a souffert des pires feux jamais vus sur son territoire en 2015, principalement sur les îles de Sumatra et Bornéo.

La Banque Mondiale, se référant à des données du gouvernement indonésien, a affirmé que 2,6 millions d’hectares avaient brûlé entre juin et octobre 2015, causant 16 milliards de dollars de dommages.

La déforestation et la conversion des tourbières est le plus souvent le fait des plantations de palmiers à huile. Ce phénomène contribue essentiellement à accroitre l’intensité des fumées toxiques dégagées par les feux, a expliqué un rapport de la Banque Mondiale.

En novembre 2016, le moratoire du gouvernement concernait 66 millions d’hectares.

Lire aussi :
FEUX DE FORETS : COMMENT LES ENTREPRISES ECHAPPENT AUX SANCTIONS
FEUX DE FORETS : DES OFFICIELS PRIS EN OTAGES A RIAU
FEUX DE FORETS : 15 ENTREPRISES RELAXEES A RIAU
BROUILLE INDONESIE-SINGAPOUR AU SUJET DES FEUX DE FORETS

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE