TUBAN : UNE STATUE CHINOISE GEANTE FAIT POLEMIQUE

PARTAGER SUR

Une statue géante de plus de 30m représentant le dieu guerrier chinois Kongco Kwan Sing Tee Koen qui vient d’être érigée à Tuban (Java-Est) fait polémique et les autorités locales ont décidé de la recouvrir d’une toile.

Une certain nombre de représentants locaux d’organisations sociétales ont manifesté leur mécontentement devant cet ouvrage et les autorités ont prétexté que l’édifice n’avait pas de permis de construire pour le recouvrir dans un premier temps avec pour objectif d’ordonner sa démolition dans une deuxième phase.

Le chef de cabinet du président Jokowi, Teten Masduki, a mis en cause un changement de valeurs dans la perception populaire habituelle du pays, sur les notions de tolérance et de différences.

« Beaucoup de choses qui avant ne posaient aucun problème, nous étions en bonne intelligence posés ensemble dans nos différences, dans la vie quotidienne comme dans nos activités politiques nationales, sont maintenant des sujets de discordes », a commenté le chef de cabinet avant-hier.

« C’est un fait que nous ne pouvons nier, il s’est vraiment opérer un changement de valeurs au sein de la société », a-t-il poursuivi.

Il a cité en exemple le refus catégorique de « certaines composantes de la société » (ndlr- comprendre les organisations musulmanes) devant l’érection de cette statue géante devant le temple chinois Kwan Sing Bio de Tuban.

Des dizaines de personnes ont en effet manifesté leur refus de la statue devant le bâtiment du parlement régional. Ils ont exigé que la statue soit rapidement démolie car elle n’a pas de lien avec l’histoire de l’Indonésie.

La figure géante de Kongco Kwan Sing Tee Koen qui fait face à la mer a été inaugurée officiellement le 17 juillet dernier par le président du sénat indonésien Zulkifli Hasan.

Selon les dires, cet édifice serait pour l’instant la plus grande représentation divine de tout le sud-est asiatique.

Selon Teten Masduki, le pays ne peut rester muet devant ce phénomène. La nation doit accorder à tous la même position dans la société. Et s’il y a litige, la justice doit être le recours. Personne ne peut prendre la justice entre ses mains.

« Donc chaque fois qu’il y a un mouvement d’intolérance ou des conduites arbitraires comme détruire une statue, une oeuvre d’art, etc., il faut un recours en justice. Les autorités, les forces de l’ordre ne doivent pas se plier à ceux qui font pression », a ajouté le chef du cabinet présidentiel.

SOURCEKompas
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE