Tout savoir sur les visas de résidents

PARTAGER SUR

Pour le visa de tourisme gratuit d’un mois (attention aux restrictions) ou celui de deux mois de type 211, voir notre section visa dans la colonne tourisme sur la page d’accueil du site.

Cette section concerne ceux qui doivent séjourner plus de deux mois en Indonésie parce qu’ils font des affaires, un stage, qu’ils désirent y prendre leur retraite ou parce qu’ils veulent y travailler, temporairement ou non.

VISA D AFFAIRES
Concernant un séjour d’affaires, il y a deux types de visa business. Rappelons d’abord que le business visa ne permet pas de travailler mais juste de mener à bien des négociations commerciales. Le premier est un single entry: valable un mois et extensible deux fois un mois sur place. Le second est un multiple entry valable un an: il vous permet de faire autant d’entrées et de sorties que vous voulez mais vous ne pouvez pas rester plus de 60 jours d’affilée sur le territoire. Pour obtenir ces visas, il vous faudra fournir : – Une lettre d’invitation d’un « sponsor » indonésien, c’est-à-dire d’un chef d’entreprise local. – Une lettre de mission d’affaires émanant d’une entreprise ou d’un commerçant du pays d’origine. – Ou encore, une lettre émanant d’un agent d’immigration d’un cout tournant autour de 100 euros mais souvent moins.

STAGE
Les stagiaires d’écoles et d’universités européennes sont de plus en plus nombreux à se presser en Indonésie pour realiser des stages en entreprise d’une durée allant jusqu’à 6 mois. Il leur faut pour cela obtenir un visa socio culturel (VKSB), communément appelé « sosial budaya ». Il est délivré pour des séjours à des fins sociales et culturelles (visite familiale, stagiaire en entreprise, échange universitaire..). Il ne permet pas d’exercer une activité professionnelle. Il est valable pour 6 mois. Le sponsor dans ce cas est une entreprise qui délivrera une letter d’invitation don’t le stagiaire se munira pour obtenir son visa auprès de l’ambassade d’Indonésie dans son pays de residence. Un peu avant 60 jours, il faut penser à presenter son passeport à l’immigration pour le faire renouveler chaque mois (4 fois maximum) moyennant finances.

RETRAITE
Le visa « pensiun » ou visa de retraite n’est delivré qu’à des gens de plus de 55 ans, il faut justifier de ressources suffisantes (1500 USD par mois) et prouver qu’on paie au moins 500 USD par mois de location ou qu’on a loué une maison pour un montant d’au moins 35000 USD. Ce visa coûte de 5 à 7 millions par an.

TRAVAIL
Les autorités indonésiennes sont de plus en plus réticentes à délivrer des autorisations de travail aux étrangers, le nombre a décru sensiblement ces dernières années, les nouveaux visas de travail ne sont plus délivrés que pour 6 mois renouvelables. Dans le langage courant ici, le visa de travail s’appelle un KITAS mais à proprement parler ça veut dire carte de permis de séjour limité (Kartu Izin Tinggal Terbatas). Le permis de travail, c’est l’IMTA (Ijin Mempekerjakan Tenaga Kerja Asing), autoristation de travail pour un travailleur étranger. Cet IMTA ne peut être obtenu que par son employeur, son entreprise si on est chef d’entreprise ou sous certaines conditions par un agent d’immigration. Il coûte l’équivalent de 1200 USD par an + des frais de dossier autour de 8 miilions + une autorisation de sortie de territoire (de preference un multiple d’un côut de près de 2 millions).
Il est aussi possible de se procurer un visa de travail temporaire.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE