UNE TENTATIVE D’ASSASSINAT D’AHOK PLANIFIEE SUR TELEGRAM

PARTAGER SUR

La découverte d’un projet d’assassinat de l’ancien gouverneur de Jakarta Basuki « Ahok » Tjahaja Purnama dans une conversation sous surveillance sur la messagerie Telegram est une des raisons pour lesquelles le gouvernement a décidé de bloquer l’accès à ce service en Indonésie, a expliqué un officiel.

Le directeur général de l’Informatique au ministère des Communications et de l’Information, Semuel Abrijani Pangerapan, a révélé que le chat sur Telegram dévoilait un projet d’attentat à la bombe sur sa voiture ainsi que sur un lieu de culte le 23 décembre 2015.

« Nous avons eu ces données de la section anti-terroriste Densus 88. Ils connaissaient les détails de ce complot », a expliqué Semuel Abrijani Pangerapan dans Kompas.

Le ministère a aussi rappelé qu’une attaque contre des policiers à la mosquée Falatehan, Jakarta-Sud, le 30 juin dernier, a été planifiée en utilisant Telegram.

« Depuis 2015, les terrorristes ont utilisé Telegram pour communiquer. Seuls deux de tous les cas ainsi révélés n’étaient pas planifiés en utilisant Telegram », a-t-il poursuivi.

Le ministère a bloqué 11 des DNS de Telegram le 14 juillet dernier.

L’appli pour téléphone portable est encore active.

Lire aussi :
L’INDONESIE INTERDIT L’APPLI TELEGRAM POUR CONTENU TERRORISTE

SOURCEJakarta Post
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE