SURABAYA : 14 HOMMES ARRETES POUR UNE « PARTOUZE GAY »

PARTAGER SUR

Un groupe de 14 hommes a été arrêté dans une chambre d’hôtel de Surabaya pour avoir participé à une « partouze gay ». 8 d’entre eux sont passibles de 15 ans de prison, selon les premiers éléments de l’enquête fournis par la police, principalement pour avoir organisé la fête.

Certains de ces hommes étaient en train de regarder des films porno gays tandis que d’autres se livraient à des « actes sexuels déviants », a dit Shinto Silitonga, chef des inspecteurs de la police de Surabaya.

Les charges préliminaires ont été déposées en vertu de la loi anti-pornographie indonésienne. Les 6 autres hommes arrêtés ont été relâchés.

« C’est la première fois que nous appliquons la loi et que nous arrêtons des gays dans la ville, » a commenté Shinto Silitonga à l’AFP.

A l’exception de la province d’Aceh, qui applique la charia, l’homosexualité n’est pas hors-la-loi en Indonésie, dont le code pénal est encore largement un héritage de l’époque colonial.

Cependant, il y a eu ces dernières années une intense marginalisation des communautés gay et transgenre avec des officiels faisant des remarques extrêmement discriminatives à leur égard.

C’est la stricte loi anti-porno votée à la fin des années 2000 qui a servi de base à leur arrestation.

Lire aussi :
SOUDAINEMENT, L’INDONESIE CRIE HARO SUR LES HOMOS
ACEH : 100 COUPS DE FOUET POUR UN COUPLE GAY
L’INDONESIE INTERDIT PLUS DE 80 APPLIS ET SITES GAYS
Le FPI fait une descente dans une supposée « partouze gay »
La loi anti-porno (version anglaise)

3FCD118300000578-0-image-a-15_1493653704385
SOURCEDaily Mail
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE