Se déplacer en Indonésie

PARTAGER SUR

Conduire en Indonésie est dangereux. Mauvais état des routes, inconscience des motocyclistes qui s’insèrent dans la circulation sans même tourner la tête, nombreux chiens errants, charrettes de tout type, manque de courtoisie, croisement à l’indonésienne, manque de signalisation de jour comme de nuit… conduire relève souvent de la roulette russe.

Si vous avez du temps, préférez les bemo (transports publics) ; si vos moyens vous le permettent, tachez de louer une voiture avec chauffeur (coût à la journée environ 600 000 Rp) ; ou bien déplacez-vous en taxi sur les petits trajets, préférez les taxis Blue Bird et demandez leur de brancher leur compteur, meter en indonésien.

Si vous avez décidé néanmoins de louer un véhicule, ayez en tête les informations suivantes :

En Indonésie, on conduit à gauche.

Il est nécessaire d’avoir un permis international, y compris pour louer un sepeda motor (mobylette)

La ceinture de sécurité est obligatoire à l’avant, il n’y en a pas à l’arrière sur les voitures de location.

Le casque moto est obligatoire pour les conducteurs de mobylette, sauf pour les enfants.

Peu de loueurs ont de vraies assurances, de toutes façons, elles ne servent pas à grand-chose.

Si vous vous faites arrêter, tachez de faire rire le policier, ils ont toujours de l’humour.

En cas d’accident, il y a rarement de constat à l’amiable, vous aurez toujours tort et serez obligés de payer. C’est la police qui sert de médiateur et c’est dans ses locaux que la négociation aura lieu.

Indonesia-11-2092a

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE