LA REVUE DE PRESSE EN 10 BREVES

PARTAGER SUR

La pratique de la torture reste un problème en Indonésie, 18 ans après l’avènement de la démocratie, a noté la Commission des Droits humains en Asie (AHRC). C’est l’institution policière qui a le plus fréquemment recours à ces pratiques, notamment pour obtenir des aveux de suspects ou même de témoins, affirme l’organisme international. Scoop Media.

Malgré les raids de la police, Bali a encore au moins 150 bureaux de change opérant illégalement sur l’île, a estimé la Banque d’Indonésie. De nombreux bureaux de change sont impliqués dans des escroqueries auprès des touristes, a indiqué un officiel. Bisnis Bali.

Le bureau d’immigration de Ngurah Rai a demandé aux pecalang (milice de la coutume) d’inspecter le voisinage de l’aéroport afin d’aider à la surveillance des étrangers en séjour à Bali. Ils reçoivent même une formation en ce sens au sein d’un département spécial (PORA). Antara.

Le vice-président indonésien Yusuf Kalla a affirmé que le pays n’avait aucune intention de revenir sur ses engagements envers l’accord de Paris sur le climat (COP21) et ce, malgré le retrait des Etats-Unis. Tempo.

Le responsable de l’agence pour l’environnement de Bali, Gede Suarjana, a révélé que sur les 430km de côtes de l’île, 187km (43%) montrent des signes d’érosion. Sur ces 187km, 81,7km montrent des signes d’érosion jugés « sévères ». Antara.

Devant la pression de ses administrés, le maire de Denpasar IB Rai Dharmawijaya Mantra envisage d’interdire définitivement le karaoké Asakasa, haut lieu de vente d’ecstasy et aussi de prostitution à Bali. Akasaka vient d’être fermé après un raid de la police qui a permis la saisie de 19 000 pilules illégales. Nusa Bali.

Les descentes contre les spas qui pratiquent le « happy ending » continuent. Le River View Spa, à Legian, est le dernier à en avoir fait les frais. « Cette descente a été effectué après dénonciation du voisinage qui avait noté les activités de prostitution », a expliqué le policier Wayan Suparta, de la brigade des mœurs. Bali Tribun.

Plus d’une centaine de policiers ont participé le mois dernier à des raids contre les bars et boites de nuit afin d’éliminer l’emploi d’agents de sécurité non qualifiés. Des endroits populaires comme Sky Garden et Paddy’s Club étaient visés. Il est courant ici que ce type d’endroits soit gardés par des membres des organisations de masse, qui sont souvent des mafias locales. Berita Bali.

Dans l’optique de mettre fin au racket des commerçants par les organisations de masse, la police continue d’arrêter les gangsters qui font de l’extorsion. Elle vient même d’arrêter un membre des laskar qui venait de rançonner un vendeur de bakso, a dit un porte-parole de la police de Denpasar à Metro Bali.

Avec le constant déclin de la durée de séjour des touristes à Bali (2,89 jours contre 3,9 précédemment), le bénéfice de l’augmentation de plus de 25% de leur nombre est réduit à néant par cette baisse égale à 25% de la durée moyenne de leur séjour, estime le Bureau des statistiques nationales (BPS). Balidiscovery.com

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE