REMISES DE PEINE DU 17 AOUT : UN DANGEREUX IMAN LIBERE PUIS RE-ARRETE

PARTAGER SUR

Un total de 92 816 prisonniers a bénéficié de réductions de peine lors de la célébration du 72ème anniversaire de l’indépendance indonésienne le 17 août dernier.

Le ministre de la Loi et des Droits Humains Yasonna H Laoly a précisé que 2444 autres détenus avaient aussi été libérés.

Il a affirmé que ces rémissions permettaient de donner une opportunité aux prisonniers qui ont un comportement exemplaire de revenir plus tôt à une vie normale et de devenir de meilleures personnes.

Le ministre a également précisé que ces réductions de peine réduisait aussi les dépenses de l’état de quelques 102 milliards de roupies (10,6 millions de dollars).

Parmi les bénéficiaires se trouvait l’imam radical Aman Abdurrahman, qui dirigeait un groupe de militants lié à l’Etat Islamique.

Toutefois, ce dernier a été ré-arrêté le lendemain de sa libération anticipée.

Ibnu Chuldun, qui dirige le bureau provincial du ministère de la Justice à Java-Centre, a expliqué hier qu’Aman Abdurrahman avait été transféré de l’île-prison de Nusa Kambangan à un centre de détention de la police paramilitaire à Jakarta.

L’imam est actuellement interrogé sur son rôle dans plusieurs attaques, incluant l’attentat-suicide de Jakarta en janvier 2016, qui a tué 4 civils.

Aman Abdurrahman purgeait une peine de 9 ans pour avoir participé à l’établissement d’un camp d’entrainement au jihad dans les montagnes d’Aceh en 2010.

Il avait déjà été relâché une première fois sur parole en 2008 d’une peine de 7 ans pour une attaque manquée, la bombe ayant explosé prématurément à son domicile.

Lire aussi :
ARRESTATION DE TERRORISTES QUI PREPARAIENT DES ATTAQUES CHIMIQUES
TERRORISME : LE CAFE BALI DE BANDUNG VISE PAR UN PROJET D’ATTENTAT
3 TERRORISTES ABATTUS A JAKARTA, DES BOMBES TROUVEES SUR PLACE
DEUX TERRORISTES ARRETES EN POSSESSION DE BOMBES TRES PUISSANTES
ARRESTATION D’UN RECRUTEUR DE L’ETAT ISLAMIQUE POUR MARAWI

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE