RAID ANTI-GAYS : 58 HOMMES ARRÊTÉS DANS UN SAUNA A JAKARTA

PARTAGER SUR

Près de soixante personnes, incluant plusieurs étrangers, ont été arrêtées lors d’un raid policier contre un sauna gay de la capitale Jakarta en fin de semaine dernière.

Le porte-parole de la police Argo Yuwono a expliqué que cette descente dans ce lieu homo du centre de Jakarta mènera vers l’inculpation de sept personnes, uniquement les propriétaires et le personnel, en vertu de la loi anti-pornographie.

Ils font désormais face à des peines allant jusqu’à 10 ans de prison et des amendes.

Cette nouvelle action entreprise à l’encontre de cette communauté démontre à quel point les homosexuels et transsexuels doivent faire face à une hostilité grandissante dans le pays musulman le plus peuplé au monde.

Le policier a dit que les 51 autres hommes seraient relâchés à la condition qu’ils ne soient pas des criminels et qu’ils ne soient pas en possession de drogues.

L’homosexualité n’est pas illégale en Indonésie à l’exception de la province d’Aceh qui applique la loi islamique.

Mais la communauté homosexuelle doit faire face à une hostilité grandissante des autorités et des composantes conservatrices de la société ces dernières années.

La police a créé une unité spéciale afin de surveiller les activités des homosexuels et des associations musulmanes ont porté devant la cour constitutionnelle une proposition de modification de la législation qui criminaliserait l’homosexualité.

Une coalition d’associations pour la réforme des droits individuels a condamné le raid de la police et les « arrestations arbitraires » comme elle l’avait déjà fait en mai dernier lorsque la police avait arrêté 141 personnes dans une affaire similaire.

Lors de cette opération, les associations avaient accusé la police d’avoir violé les droits des hommes arrêtés en les photographiant nus et en diffusant ces images sur les réseaux sociaux.

« Nous les avons bien traités », a dit cette fois le porte-parole.

« Ils ont été évacués du lieu du délit avec des habits corrects et leur visage couvert », a-t-il précisé.

Il a ajouté que la police était encore en train d’identifier toutes les personnes arrêtées et de questionner les témoins.

Les Nations Unies ont appelé récemment les autorités indonésiennes à libérer les personnes emprisonnées sur la base de leur orientation sexuelle et de combattre la stigmatisation des homosexuels dans le pays.

Associated Press.

Lire aussi :
L’HOMOSEXUALITE A LA TELE BIENTOT INTERDITE PAR LA LOI
L’INDONESIE INTERDIT PLUS DE 80 APPLIS ET SITES GAYS
1ère CONDAMNATION D’HOMOSEXUELS EN INDONESIE
SURABAYA : 14 HOMMES ARRETES POUR UNE « PARTOUZE GAY »
PAS DE PORTES DANS LES DORTOIRS POUR EVITER L’HOMOSEXUALITE
L’homosexualité bientôt illégale en Indonésie ?
SOUDAINEMENT, L’INDONESIE CRIE HARO SUR LES HOMOS
Une femme arrêtée pour s’être mariée sous l’identité d’un homme
APPEL AU BOYCOTT DE STARBUCKS POUR SES POSITIONS PRO-LGBT
CREATION D’UNE POLICE ANTI-LGBT A JAVA-OUEST
MINI MANIF DE CULTURISTES CONTRE LES HOMOS
DROITS HUMAINS : REJET EN BLOC DES REQUETES DES NATIONS-UNIES

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE