Quelques raisons pour la balimania

PARTAGER SUR

L’île de Bali, située à l’est de Java et à l’ouest de Lombok, attire l’essentiel du tourisme qui déferle sur l’Indonésie. On y vient pour différentes raisons : la première est sans doute culturelle tant l’hindouisme balinais donne à voir et à partager. Cérémonies, danses, temples, offrandes, musique (à Ubud et dans toute l’île), l’hindouisme baigne l’atmosphère de douceur, de tolérance et de beauté.

Prolongement de la culture balinaise, l’agriculture et plus précisément les rizières qui recouvrent toute l’île, ce sont les plus belles de toute l’Indonésie, elles ont façonné le paysage d’une manière unique. Il suffit de s’y promener une heure pour approcher l’âme de Bali (régions de Sidemen, Jatiluwih, Ubud, Pupuan, Munduk).

On vient aussi à Bali pour surfer (Uluwatu, Dreamland, Kuta), plonger (Tulamben, Menjangan, Gili) et marcher (Gunung Agung à 3142m).

Enfin, la partie sud de Bali (Seminyak, Canggu, Kerobokan) attire de plus en plus de touristes fortunés qui cherchent à passer du bon temps dans des villas et des endroits branchés, elle occupe la 4ème position du circuit Marrakech-Ibiza-Goa, on commence à la surnommer la « Saint-Trop’ » asiatique.

Sachez enfin que Bali est un centre réputé internationalement pour son artisanat, ses objets de décoration et ses meubles, fruit de la rencontre entre des créateurs occidentaux et des artisans indonésiens.

QUE VOIR A BALI ?
Si vous restez à Bali moins de 2 semaines, ne ratez pas les étapes suivantes : Ubud, ses peintres, son ambiance new age, ses rizières et sa jungle ; un tour au mont Batur pour photographier sa caldeira ; une promenade dans la forêt du lac Beratan et une visite à ses pêcheurs ; le temple de Tanah Lot très tôt le matin ; un stop à Tenganan (le village le plus ancien de Bali) ; une rando dans les rizières de Jati Luwih ou de Sidemen ou bien une balade en VTT entre Bedugul et Jati Luwih ; voir les falaises d’Uluwatu et assister au spectacle de danse kecak ; un peu de shopping à Seminyak ;
snorkelling sur le tombant de l’île de Menjangan ; la plage de Pura Geger avec ses cultivateurs d’algues ; les touristes australiens sur la plage de Kuta ; la fête la nuit à Seminyak ou à Kuta…

QUE FAIRE AVEC LES ENFANTS ?
Le must, c’est le Parc des papillons (Taman Kupu Kupu, ne pas confondre avec le parc des reptiles) au nord de Tabanan (30 minutes au nord ouest de Kuta), les enfants adorent l’écloserie et les énormes insectes. Le Bali Tree Top Adventure, dans le jardin botanique de Bedugul, un circuit type « accrobranche » qui dure environ 2 heures,
grand succès. L’atelier peinture sur céramique du Jenggala Keramik à Jimbaran.

DECOUVRIR BALI EN AMOUREUX
Les spots les plus romantiques pour dormir : Mû ou Mick ou Flower Bud sur le Bukit, Gajah Mina à Balian-Suraberata, Prana Dewi sur le mont Batukaru, Natura Resort à Ubud… Pour un dîner aux chandelles, les pieds dans le sable, la plage de Jimbaran ou bien pourquoi pas un dîner romantique à l’Amandari sous un gazebo de la vallée Ayung à Ubud. Pour une vue fabuleuse pendant le déjeuner : le Café Jatiluwih qui donne sur les rizières de Jatiluwih, parmi les plus belles de Bali. La plus belle plage déserte où conter fleurette : Suraberata à l’ouest de Bali (plus de 15 km). Une promenade en barque sur le lac Beratan.

MUSEES
Le dernier ayant vu le jour est le Musée Pasifika à Nusa Dua. Il propose une collection magnifique de plus de 600 oeuvres sur Bali, l’Indonésie et toute la zone Asie Pacifique. A ne pas manquer !
Nous apprécions aussi le Neka Art Museum à Ubud. Il abrite la collection la plus étendue d’art balinais et indonésien, y compris les oeuvres d’artistes étrangers qui ont résidé à Bali tels Walter Spies. Le musée est constitué de sept pavillons, parmi lesquels un abrite les dessins à l’encre de Gusti Nyoman Lempad et un autre une riche collection de photos du début du 20ème siècle. Pour ceux qui sont
davantage intéressés par l’agriculture, ne ratez pas le musée du Subak à Tabanan (Senggulan).

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE