PIERRE PORTE : LA CONSTRUCTION DE MAISONS-CONTAINERS EST A 50% DU PRIX DU MARCHE NORMAL

PARTAGER SUR

Le grand effet de mode en ce moment dans l’architecture mondiale, c’est la construction à base de containers. De la cabane de jardin au studio d’artiste, en passant par des cités étudiantes jusqu’à des maisons hollywoodiennes, les architectes trouvent dans ces cubes une immense inspiration. Et puis c’est rapide, pas cher et très écolo puisqu’on utilise des containers en fin de vie.  A Bali, c’est Pierre Porte and Partners (cf. La Gazette de Bali n°122 – juillet 2015) qui vient d’achever en un peu plus de trois mois la réalisation de ses nouveaux bureaux grâce à ce mode de construction. Partageons avec ce spécialiste de la maison durable l’expérience qu’il vient de vivre avec ce nouveau concept révolutionnaire.

 

La Gazette de Bali : Vous aviez présenté  à nos lecteurs votre concept de maison durable, pouvez-vous d’abord nous en rappeler les principes ?
Pierre Porte : Nous nous sommes lancé un véritable défi, celui de construire en minimisant l’impact sur l’environnement. Notre logo PEDI (Passif, Eco, Durable et Intelligent) explique parfaitement notre service. Nous construisons des habitations qui limitent la consommation d’énergie, climatisation et électricité, recycle les eaux noires et grises et utilisent au mieux des produits recyclés.

LGdB : La construction de ces maisons-containers est-elle la continuité logique de votre idée de base ?
container bali pierre porteP P : Oui et non. Nous sommes  aussi développeurs et donc manageons la construction traditionnelle  de maisons individuelles, d’appartements ou de locaux commerciaux. Mon expérience et mon analyse sur le sujet sont assez sévères. Problèmes récurrents comme le dépassement des délais de construction et du budget initial. Qualité des ouvrages s’éloignant de notre cahier des charges (fuites, finitions, infiltrations). En fait, il est difficile de construire dans des délais raisonnables, avec un bon rapport qualité/prix. Je voulais construire un nouveau local pour nos bureaux. Mais la construction était trop longue, surtout pendant la saison des pluies, et surtout trop coûteuse. Je me suis donc demandé comment relever le défi de construire vite, bien et pas cher. En tirant des rectangles sur mon tableau Excel en une nuit (sans architecte), j’ai alors pensé aux containers. Au fur et à mesure de mes investigations, ce projet s’est  révélé à moi comme une évidence absolue. A partir de ce moment-là, j’ai commencé à travailler le sujet à l’aide de mes réseaux, d’Internet, sur les prix et les aspects techniques de ces constructions.

LGdB : Quel est le prix d’un container ?
P P : Il existe 3 sortes de containers : le 20 pieds, le 40 pieds standard et le 40 pieds HC. Pour des raisons de volumes, nous nous sommes concentrés sur le 40 pieds High Cube. J’arrive à les acheter entre 25 et 30 millions de roupies l’unité rendu sur site.

LGdB : Combien de temps a duré la construction ?
container bali pierre porte 2P P : 3 mois et 1 semaine exactement, soit avec mon expérience, 3 fois minimum plus rapide qu’une construction standard. Juste incroyable !

LGdB : Quels sont les avantages techniques des maisons-containers ?
P P : Ils sont nombreux mais  j’en vois 4 essentiels. C’est rapide, 4 mois maximum pour 160m² avec 1 étage. C’est moins cher, nous construisons à moins de 50% du prix du marché. Et nous garantissons à 100% une construction sans infiltration, sans remontées capillaires, sans fuites de la toiture, antisismique, anti-termites, saine et salubre. En fait, une construction passive, écologique, durable, intelligente, recyclée et évolutive.

LGdB : Les gens sont-ils conscients de ces nombreux avantages ?
P P : Malheureusement, pas encore. Beaucoup de personnes ont une image très erronée et négative des maisons-containers. D’abord, Ils imaginent qu’ils vont devoir vivre dans des boites de conserve toutes chaudes comme des sardines à l’huile en plein soleil ! Hahaha ! Donc, il y a cet aspect qualitatif, l’impression de vivre dans une structure acier, ça n’est pas aussi rassurant et valorisant que de vivre dans une maison en pierre. Alors que l’acier est beaucoup plus résistant que le béton et bien plus écolo puisque l’acier est recyclable indéfiniment, ce qui réduit l’émission de CO2 de 80%. Et puisqu’un étranger ici pour l’instant ne peut être propriétaire de la terre, quand son bail se termine, il peut à tout moment déménager son container ailleurs et ne rien perdre de son investissement ! Malgré tout, la maison-container suscite de vrais freins psychologiques sur lesquels je travaille avec mes présentations et maquettes. Mais tous ceux qui ont une sensibilité écolo, une âme d’artiste et qui sont progressistes, sont sensibles à ce nouveau mode de construction. Mais pas seulement, quand on s’engage à vous construire une maison de 168m2 avec 1 étage, sur un terrain de 2 ares, en moins de 4 mois pour la moitié du prix avec un rendu qualitatif inégalable, je pense que des adeptes vont très vite comprendre où se trouvent  leurs intérêts.

LGdB : Est-ce qu’une maison-container a forcément un aspect industriel ?
container bali pierre porte 3P P : Pas du tout. Le container n’est utilisé que comme une structure acier, bon marché, étanche avec toutes les qualités et les avantages que nous avons exposés ci-dessus et il peut, doit être, habillé par une isolation extérieure et intérieure, en recouvrant les parois intérieures avec du bois, du Placoplatre, du marbre, des tissus tendus, et pour l’extérieur, avec des murs végétaux efficaces et économiques… Pour ma part, j’ai laissé apparentes quelques parois intérieures pour me rappeler que j’avais bien construit à base de containers. Je n’ai d’ailleurs utilisé que deux containers de 40 pieds HC (12 mètres de longueur x 2,34m de large x 2,78m de hauteur) pour construire un bâtiment de 168m² qui comprend trois bureaux, une salle de réunion et une boutique avec un petit espace restauration…. et 4 places de parking sur un terrain de 2 ares… Qui dit mieux ?

LGdB : Mais il doit bien y avoir des inconvénients à ces maisons en container ?
P P : Je ne vais pas le cacher, il y en a quelques-uns, mais on peut très facilement trouver des solutions. Tout d’abord, personne n’est capable de dire ce qu’a transporté le container auparavant. Mais nos containers sont soigneusement désinfectés, repeints et on change le plancher, les risques sont alors nuls. Deuxièmement, le container possède une conductivité énorme. Il faut donc l’isoler soigneusement par l’extérieur et sur le toit. Enfin, un container est étroit, il faut bien sûr le ré-imaginer, ouvrir sur les côtés, le placer au bon endroit. Pas facile pour les gens sans imagination (rires). De l’imagination, moi j’en ai à revendre (rires).

LGdB : Et à Bali, y a-t-il des difficultés particulières à construire avec des containers ?
P P : Oui, le problème principal, c’est l’accès au terrain par la route. La plupart des routes sur Bali sont très étroites et tortueuses, impossible de transporter le container à son point de destination. J’ai pensé à plusieurs solutions comme l’hélicoptère, mais cela risque d’être coûteux, ou le découpage du container et son réassemblage sur place. Puis, pour transporter la grue et les containers, il faut avoir une autorisation de la police. Le transfert en convoi exceptionnel est conditionné par des créneaux horaires spécifiques. Ces obstacles réduisent considérablement la cible jusqu’à ne pas trouver de solution convenable.

LGdB : Quelle sorte de clientèle visez-vous ?

maison container bali 4P P : Ce projet de construction innovant s’adresse à tout le monde. Un expat voulant construire vite, bien et avec un rapport qualité/prix défiant toute concurrence ou un business qui démarre, qui a besoin d’un local commercial et d’une adresse de domiciliation avec IMB (pour l’obtention d’un Kitas), un prospect voulant construire un local commercial, (restaurant, salle de sport, boutique de vêtements, cabinet médical ou autres), école, logements étudiants, produits d’investissement tournés vers le tourisme avec un rendement locatif… vous voyez la liste n’est pas exhaustive. N’oublions pas la nouvelle classe moyenne indonésienne qui a la volonté d’investir dans l’immobilier moins cher et rentable à long terme.

LGdB : On a l’impression que construire avec des containers, c’est un peu comme jouer au Lego, a-ton vraiment besoin de faire appel à une entreprise comme la vôtre ?
P P : C’est vrai qu’on trouve en Europe beaucoup d’auto-constructeurs de maisons-containers. La construction a beau être trois fois plus rapide qu’une maison en parpaings, ça demande cependant de vraies connaissances en construction mais aussi en thermique. Enfin, ce n’est pas seulement une boite que l’on pose sur un terrain. Je vous invite à venir visiter nos locaux, vous comprendrez alors très vite ce que je veux dire.

 

Pierre Porte & Partners, Bypass Ngurah Rai, Nusa Dua, Jl. Teges Gede n°21, Mumbul, Jimbaran.
Tél.  085 103 050 710

contact@pierre-porte-partners.com

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE