PAPUA : INTERDICTION TOTALE SUR L’OISEAU DE PARADIS ET SES PLUMES

PARTAGER SUR

La Papua vient d’interdire l’usage des plumes d’oiseaux de paradis dans les accessoires et les souvenirs. Le but est de protéger cette espèce endémique, connue dans le monde entier, de l’exploitation commerciale, sa plus grande menace aujourd’hui.

Cette décision a pour fonction première de mettre un terme à une chasse intensive et au commerce illégal de ces oiseaux.

« Personne n’est autorisé à utiliser les oiseaux de paradis, que ce soit en accessoires ou en souvenirs, dans les dances locales, ou comme parure présentée aux officiels ou aux invités en Papua. Tout cela doit stopper. En remplacement, ils n’ont qu’à prendre des copies d’oiseaux de paradis », a expliqué Heri Dosinaen, secrétaire de l’administration régionale, durant le Jour mondial de l’Environnement célébré hier à Jayapura.

Il a rappelé que les oiseaux de paradis étaient au bord de l’extinction en Papua à cause de la chasse et du commerce.

« Sans une action concrète, ces oiseaux vont bientôt disparaître de leur paradis », a dit Heri Dosinaen.

L’utilisation de vrais oiseaux de paradis ne sera toléré que pour les processions sacrées, selon lui.

Avec ce nouveau règlement, les autorités vont pouvoir saisir les boutiques de souvenirs et prendre des mesures contre quiconque pris en possession d’un oiseau ou de ses plumes.

« Tous les accessoires et souvenirs vont désormais être confisqués », a-t-il conclu.

SOURCEJakarta Post
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE