Motoland Aventure sur les routes de Bali et de Java

PARTAGER SUR

L’association réunionnaise MOTOLAND AVENTURE, créée par Joël Fort en 2001 et qui organise des périples à moto à travers le monde, avait choisi cette année Bali et Java pour une nouvelle aventure. C’est ainsi qu’onze Réunionnais, six femmes et cinq hommes, ont traversé pendant 13 jours ces deux îles. Pratiquer la moto à Bali est assez dangereux. Dans ces conditions, il est presque impératif d’emprunter des routes et des chemins moins fréquentés, ce qui n’est possible que par le biais d’une organisation locale expérimentée, comme Archipelago Adventure. Le groupe de Réunionnais avait ainsi à sa disposition six motos, un quatre-quatre, un minibus et cinq accompagnateurs, dont un mécanicien et Régis Requis, le patron d’Archipelago, qui ouvrait la route en moto, avec son précieux GPS. Le circuit de douze étapes, dont les trois premières à Bali et les suivantes sur Java Est, a laissé un souvenir merveilleux au groupe de Réunionnais, qui envisage déjà de revenir en Indonésie pour découvrir d’autres îles.

Dès les premiers mètres, la magie est au rendez-vous. Les rizières verdoyantes sont omniprésentes, de même que les temples hindouistes aux parasols colorés. Tout paraît harmonieux, les fleurs sont partout. Cette beauté environnante se retrouve d’ailleurs dans l’artisanat. Les images se succèdent. Nous croisons des écoliers disciplinés en uniformes, qui défilent en rythme pour préparer la fête nationale. Nous rencontrerons beaucoup d’autres écoliers à Bali comme à Java, qui nous salueront à chaque fois joyeusement. Autre images fortes de ce circuit balinais, à un carrefour, en pleine rue, nous sommes soudainement au cœur d’une procession. Des hommes et des femmes en sarong avancent en musique et avec recueillement, accompagnant des corps destinés à la crémation. Plus tard, dans un temple féerique au bord d’un lac, à Beratan, nous nous retrouverons également, de façon soudaine, entourés de centaines de personnes vêtues de blanc et portant des paniers colorés vers le lieu de crémation de leurs proches.

Au troisième jour de notre circuit, en nous dirigeant vers Gilimanuk, où se trouve le ferry qui permet en moins d’une heure de rejoindre Java, nous croisons des dizaines de singes avant d’être emportés par le parfum exquis des clous de girofle qui sèchent le long de la route. Les journées sont intenses, nous sommes sur la route près de dix heures par jour, avec quelques arrêts, notamment dans des warung pour déjeuner d’un nasi goreng, et apprécier la Bintang ! Notre voyage se poursuit à Java. Nous quittons les routes balinaises pour passer par des chemins plus rustiques mais qui nous permettront d’apprécier cette île plus sauvage, avec ses immenses plantations de cacao, de thé et tabac ou ses champs de canne à sucre et ses forêts de teck et de caoutchouc, sans oublier ses milliers de cocotiers et ses rizières lumineuses… Au dernier jour de notre périple, nous revenons à Bali, d’où nous nous envolerons avec un kaléidoscope d’images plein la tête et le souvenir de ces centaines de visages souriants et accueillants.

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE