MOSTLY JAZZ, LILA BODOR, ALAIN RIQUIER, JEAN-PAUL DECROCK, BLACKBEACH

PARTAGER SUR

<8 et 22 janvier 2017>
Le jazz continue en janvier avec « Mostly Jazz »
Après le mois de novembre, l’événement « Mostly Jazz » revient avec des nouveaux artistes talentueux sur les plages de Sanur. Toutes les deux semaines, les samedis soir à partir de 19h, assistez aux performances musicales et au diner donné sur la plage en face de Wantilan Restaurant. L’événement est organisé par Griya Santrian Hotel et coordonné par Indra Lesmana, une légende du jazz indonésien qui réside depuis quelques années à Bali. Ce mois-ci, vous pourrez admirer les performances d’un duo et d’un artiste solo. Le 8 janvier, l’événement accueille le duo Endah N Rhesa qui collabore depuis 2003, mélangeant les style jazz, blues, rock n’roll et ballades. Le 22 janvier, c’est au tour d’Angga Maliq de délivrer une performance de jazz inoubliable. Né en 1980 à Jakarta, il a été pendant de longues années le vocaliste du groupe Maliq & D’Essentials avant de lancer sa propre carrière.
Prix : 250 000rp, concert, dîner et une conso. Réservation au (0361) 288 181.
Griya Santrian Hotel, Jl. Danau Tamblingan n° 47, Sanur

<Du 1er au 31 janvier 2017>
opal-morningLila Bodor, une vision onirique de Bali
Jeune peintre déjà très connue dans son pays, la Hongrie, Lila Bodor découvre Bali en 2012 pour  six mois d’étude de la culture indonésienne à l’université Udayana. Son émerveillement est total, elle perd presque son sens du temps et de l’espace dans cet environnement si éloigné du mode de vie européen ponctué de ses quatre saisons. Elle décide donc de rester sur l’île des dieux et y plante son chevalet. Lila Bodor parcourt Bali dans tous les sens, peint et regarde l’âme balinaise au fond des yeux. Les œuvres balinaises de Lila Bodor expriment sa perception onirique d’une réalité proche du rêve, transformant ce qui est vu en ce qui pourrait être vu, le ciel du haut et la terre du bas pouvant devenir la terre du haut et le ciel du bas.
Paradiso Ubud, Jl. Gootama Selatan, Ubud, tél. 085 737 614 050

<2016-2017>
L’année commence fort pour le septième art indonésien !
aq-film-indonesienPour la première fois, un film indonésien reçoit l’Aide aux Cinémas du Monde. C’est une aide sélective réservée à des projets de long métrage étranger destinés à une première exploitation en salle. Cette année, c’est le film du jeune réalisateur Mouly Surya, intitulé « Marlina Si Pembunuh Dalam Empat Babak » (Marlina, the Killer in Four Chapters) qui se retrouve parmi les 5 films choisis. Le projet, présenté à Cinefondation Atelier de Cannes au mois de mai, a reçu l’approbation des 10 membres du jury, chose très rare ! Produit en 2016 par Cinesurya Pictures, le film met en scène une veuve impliquée dans des affaires criminelles. En dénonçant un des leaders du gang des voleurs, elle doit faire face au monde de la délinquance. Le film témoigne de l’émergence du cinéma indonésien et de l’amélioration nette des aspects techniques. A voir dans les cinémas indonésiens !

« L’Indonésie : de la préhistoire à la présidence de Jokowi »,
un ouvrage global d’Alain Riquier
aq-livre-indonesieAlain Riquier, professeur d’histoire, conférencier et explorateur passionné invite nos lecteurs à découvrir son nouveau livre sur l’histoire de l’Indonésie paru en septembre 2016. Sa découverte et sa curiosité pour l’Indonésie ont commencé en 2009 lors d’un voyage professionnel pour la rédaction d’un article sur les massacres des communistes de 1965-66. Le manque d’information et les non-dits de la population et des autorités l’ont poussé à mener ses propres recherches sur ce pays gigantesque encore peu connu en Occident. Les lecteurs pourront retrouver dans ce livre des repères historiques et géographiques précis ainsi que découvrir les principaux peuples qui le composent. Grande diversité ethnique et religieuse, des siècles de colonisation, des massacres silencieux et finalement l’élévation de cette nation si longtemps réprimée en démocratie sont le fil suivi par ce livre historique. Basé sur des recherches très documentées, le livre est un éclairage en français sur l’histoire méconnue de cet archipel aussi large que l’Europe.
« L’Indonésie : de la préhistoire à la présidence de Jokowi », d’Alain Riquier, éd. L’Harmattan, 270 pages, 25,65€.
www.editions-harmattan.fr ou www.amazon.fr

« Duel de femmes » : un polar plein d’émotions de Jean-Paul Decrock, résident à Jakarta
aq-duel-de-femmesAncien cadre du milieu de la finance, installé depuis quelques années à Jakarta, Jean-Paul Decrock est passionné par l’écriture de romans policiers. «  Duel de femmes » est son premier livre qui fait objet d’une publication. Faisant partie de la génération des années 60, il a pu observer la révolte des jeunes de 68 qui a profondément bouleversé la société française. C’est donc autour de cette époque qu’il a décidé de centrer l’histoire de son dernier livre. L’intrigue se développe autour du meurtre du caïd de la région de Vincennes, Robert. Plusieurs personnages impliqués, mais surtout deux femmes, surnommées Duchesse et La Baronne, vont se battre pour le pouvoir. Comment sont-elles liées à Robert ? Sont-elles complices ou antagonistes ? L’histoire se concentre sur l’enquête complexe, aux multiples facettes, dans le contexte d’une époque changeante. Le livre est disponible depuis le 30 novembre en ligne. Plusieurs rencontres/dédicaces sont organisés en janvier à Jakarta au café Levant, en face du Lycée Français, dans le restaurant Kemang, et une intervention est prévue à l’Indonesian Heritage.
« Duel de femmes », de Jean-Paul Decrock, éd. Amalthée, 250 pages, 18,90€. Sur www.editions-amalthee.com, www.amazon.fr, www.fnac.fr ainsi que dans deux libraires de Singapour : Kinokunyia et Akaroa.

<Tous les mercredis et jeudis à Ubud>
Le meilleur de Wes Anderson et de Jaco Van Dormael à BlackBeach !
aq-blackbeachAprès des fêtes pleines de surprises, profitez de la meilleure sélection des films au restaurant cinéma BlackBeach. Les mercredis de janvier seront dédiés aux films du réalisateur vedette Wes Anderson, et les jeudis, les spectateurs pourront visionner les films du belge Van Dormael. Les films sont diffusés en version originale avec sous-titres anglais. Mercredi 4 janvier : « Rushmore » (1998), comédie dramatique centrée sur la vie d’un adolescent de 15 ans qui essaye de trouver sa place dans le monde en s’investissant dans les activités extrascolaires tout en négligeant ses études classiques. Mercredi 11 janvier : « La famille Tenenbaum » (2001), l’histoire touchante de la réunion familiale après l’annonce du cancer du père de la famille. Mercredi 18 janvier : « A bord du Darjeeling Limited » (2007), l’histoire de 3 frères qui, après la mort de leur père, décident de tout quitter et faire le tour de l’Inde en train. Mercredi 25 janvier : « The Grand Budapest Hotel » (2014), ce film raconte les aventures d’un concierge dans le grand hôtel fictif Zubrowka. Film plein de fous rires et de moments touchants. Tous les jeudis du mois, plus besoin de sous-titres grâce à la sélection des films francophones : « Toto le héros », comédie romantique avec Michel Bouquet paru en 1991 ;
« Le huitième jour » comédie-drame de 1995 ; « Mr Nobody » drame-science fiction avec Jared Leto sortie en 2009 ; « Le tout nouveau testament », comédie fantastique sortie en 2015.
BlackBeach, Jl. Hanoman n°5n Ubud, Tél. (0361) 97 13 53. A partir de 20h tous les mercredis et jeudis. Entrée gratuite

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE