Mon Bali par Wai Cheung

PARTAGER SUR

Pourquoi Bali ?
Avec ma femme, nous avons eu l’opportunité de venir ici pour travailler et
faire quelque chose de beaucoup plus excitant que ce que nous faisions à
Londres. C’était un vrai défi de sortir de notre mode de vie, de nos bureaux.
Je suis Anglais d’origine hongkongaise mais c’est la première fois que je vis
en Asie. Bali, c’est une Asie qui ne ressemble à rien de ce que j’ai connu à
travers mes voyages.

Qu’est-ce que tu fais à Bali ?
Je gère et j’anime un studio de pilates du côté d’Oberoi qui s’appelle The
Heart of Pilates. J’ai une approche un peu différente des profs de pilates
classiques qui viennent plutôt de la danse ou de la gym, moi je suis spécialisted’arts martiaux et je conçois le corps d’une autre manière. Je ne dis pas queje suis meilleur, je dis juste que mon approche est différente.

Quels sont tes rapports avec la communauté francophone ?
J’ai eu beau apprendre le français à l’école, j’ai tout oublié mais ça me serait
bien pratique avec mes clients français. J’ai quelques clients résidents et
puis, un bon nombre de touristes francophones de passage qui sont accros
à cette discipline et ne peuvent pas raccrocher pendant les vacances, alors
ils viennent pratiquer chez nous.

Si on te demandait trois adresses pour manger ?
La première qui me vient à l’esprit, c’est le warung Murah au début de
jalan Petitenget (à côté de Lio Square), c’est bon, propre et pas cher, que
demander de mieux ! Ensuite, une de mes adresses préférées où je passe
vraiment du temps, c’est le restaurant Petitenget. On y sent l’océan, on est
près du temple, c’est verdoyant, leur petit-déjeuner est fantastique, tout
est simple et bien ! Et puis le dernier que j’ai découvert et qui propose
un steak aussi bon que celui que je mangeais à Londres, c’est le Slippery
Stone (Jalan Batu Belig n°9, tél. (0361) 846 5999). Le restaurant a une vue magnifique sur les rizières, on y sert vraiment une nourriture aussi bonne que dans les meilleures restaurants de Bali mais avec plus de décontraction, c’est vraiment relax.

Et pour boire un verre ?
Je ne bois pas, désolé. Mais ça ne m’empêche pas d’aller au Ryoshi (Jalan
Raya Seminyak) pour écouter de la musique live, pleine de bonnes surprises.

Un endroit pour une escapade ?
J’aime bien nusa Lembongan, je me sens vraiment en vacances làbas.
Pour l’hébergement, je recommande le Dream Beach Bungalows
(+ 62 813 3873 7344) et pour se sustenter, the Beach Club à Sandy Bay
([www.sandybaylembongan.com->www.sandybaylembongan.com]).

Un artisan hors du commun ?
Un fabricant de meubles qui fait tout sur mesure et qui respecte les délais,
eh oui, ça existe, c’est Diva au 0821 455 090 40.

Alors, Bali, c’est le paradis ?
Oui, malgré quelques frustrations, en particulier la circulation parfois cinglée, il y a des momentsmagiques tous les jours ici et une énergie vraiment particulière, je ne regrette rien de mon ancienne vie à Londres.

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE