Mon Bali, par Jenny Bromley

PARTAGER SUR

Pourquoi Bali ?
Complètement par hasard ! Mon visa était prêt pour que j’aille partir travailler en Australie en tant qu’enseignante dans le primaire. Puis, je suis venue en vacances à Bali pour la troisième fois en mai dernier. Lorsque je me rends ici, je vais toujours à Ubud pour y faire du yoga. Il faut dire que j’ai un véritable coup de cœur pour cette ville, capitale spirituelle de l’île. Mais cette fois-ci, d’un coup d’un seul, j’ai décidé de tout plaquer et de rester à Bali ! L’Australie ressemble trop à mon pays d’origine, le Canada. Si je suis ici maintenant, c’est pour mener une nouvelle vie plus tranquille et plus libre.

Que fais-tu sur l’île ?
Je fais essentiellement des retraites silencieuses, de la méditation et du yoga. Le yoga, c’est ma vie ! Au départ, je m’étais laissée un an pour pratiquer ma passion à Bali. Seulement maintenant, je commence vraiment à m’y plaire et je rêve de m’y installer…

Quel est l’endroit que tu préfères à Bali ?
Eh bien… Penatahan, Tabanan sans hésiter ! C’est ici que se trouve le Bali Silent Retreat, un centre de méditation et de yoga. J’adore vraiment être là-bas… Je suis entourée de montagnes et de rizières. On n’entend que le bruit des grenouilles et de l’eau qui provient des sources d’eau chaude toutes proches. Surtout, il règne une atmosphère vraiment spéciale dans cet endroit. On m’a d’ailleurs raconté qu’il y a 550 ans, l’un des fils du roi a pu guérir d’une grave maladie en se rendant ici. Depuis, ce lieu est sacré et je trouve qu’on y ressent une énergie toute particulière.

Quels rapports entretiens-tu avec la communauté francophone ?
Pour être sincère, je n’ai qu’une amie française, qui vit à Ubud ! J’ai peut-être plus tendance à côtoyer des anglophones. Mais il faut aussi avouer que je suis complètement déconnectée du monde réel ! En dehors de mes moments de méditation et de yoga, je vis en immersion complète avec la population locale.

Peux-tu nous conseiller une bonne retraite de méditation ?
Bien sûr ! J’ai beaucoup aimé la retraite Vipassana (voir sur le site [www.dhamma.org->www.dhamma.org]) qui a duré dix jours à Kintamani, dans le nord de Bali. On y médite en silence afin de purifier son âme et de rendre son état d’esprit plus positif. Enfin… Peut-être que pour certains ce programme sera beaucoup trop strict, car les méditations se font à heures fixes !

Y-a-t-il un évènement à ne pas manquer pour les fans de yoga ?
Pour tous les yogins et les yoginis, je conseille vivement de venir au Bali Spirit Festival. Ce festival international de yoga aura lieu à Ubud en mars prochain. Bien sûr, je recommande aussi vivement aux non-initiés de s’y rendre ! Par curiosité certes, mais aussi car peut-être y découvriront-ils eux aussi leur passion…

Alors Bali, est-ce le paradis ?
Selon moi, il y a deux Bali. Le Bali du tourisme, le Bali de la vie de tous les jours. J’adore vivre sur cette île. Même si je ne suis pas hindoue, les gens m’ont directement intégrée avec le sourire. Je mets un sarong et je me mêle à eux pour donner des offrandes ! Pour conclure, j’aimerais quand même dire que quel soit l’endroit où je suis, j’essaye de trouver mon propre paradis…

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE