L’INDONESIE VA INTERDIRE LES ISLAMISTES DU HIZB UT-TAHRIR

PARTAGER SUR

Dans un mouvement visant à museler les organisations populaires dont les activités vont à l’encontre de la constitution indonésienne, le gouvernement vient de prendre une mesure sans précèdent en annonçant qu’il allait bannir la branche locale du groupe islamiste radical Hizb ut-Tahrir.

Actif depuis plus d’une dizaine d’années dans l’Archipel, le Hizb ut-Tahrir préconise la charia et souhaite unifier tous les musulmans du monde dans un califat. Il bénéficie d’une large adhésion dans le pays et a déjà réuni plusieurs centaines de milliers de sympathisants lors de ses meetings dans le stade Gelora Bung Karno de Jakarta.

Si l’Indonésie est réputée dans le monde entier pour pratiquer une forme modérée de l’islam, l’influence des radicaux est montée lentement mais surement depuis la reformasi et l’instauration de la démocratie.

Les manifestations monstres contre le gouverneur chrétien d’origine chinoise Basuka Tjahaja Purnama (Ahok) ces derniers mois en sont le point d’orgue et une grande inquiétude s’est emparée de la majorité des Indonésiens qui restent modérés et fidèles à la constitution (Pancasila).

Le ministre de la Sécurité Wiranto a expliqué que « le gouvernement a besoin de prendre une décision légale concernant le démantèlement du Hizb ut-Tahrir Indonesia. »

« Leurs activités sont une menace à l’ordre et la sécurité publiques et mettent en danger l’unité de l’Indonésie », a ajouté le ministre.

Wiranto a expliqué que le gouvernement porterait l’affaire en justice pour que le groupe soit dissout mais a insisté sur le fait que cette décision n’était pas une déclaration de guerre aux organisations musulmanes.

Le groupe radical organise régulièrement des manifestations et certains de ses membres étaient impliqués dans les manifestations anti-Ahok ces derniers mois, dont la première s’était terminée par des violences. Le Hizb ut-Tahrir exprime régulièrement son anti-américanisme.

Ce groupe islamiste pro-califat possède des branches partout dans le monde mais a déjà été interdit dans plusieurs pays.

123934_large

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis entièrement d’accord avec le gouvernement Indonésien, d’interdire ce genre d’Islamiste.
    C’est un DANGER pour la Démocratie neuve du pays.
    Il serait peut-être bon, dans un proche avenir, d’affranchir le peuple a un Référendum pour scinder la Politique Gouvernementale de(s) la (les) Religion(s).
    «La religion doit rester une affaire purement privée.»
    Sans cela, les problèmes ne seront jamais résolus

LAISSER UNE RÉPONSE