L’INDONESIE INTERDIT PLUS DE 80 APPLIS ET SITES GAYS

PARTAGER SUR

Depuis la semaine dernière, des officiels d’Indonésie évaluaient la possibilité d’interdire les applications Grindr, Scruff, Hornet, Adam4Adam et d’autres du même genre après qu’un réseau de prostitution gay, quelquefois proposant des prostitués adolescents, ait été démantelé. Selon Buzzfeed News, l’Indonésie est désormais passée à l’acte avec l’interdiction de plus de 80 applis et sites Internet.

« Les participants du meeting sont tous tombés d’accord pour bloquer les sites qui font la promotion des LGBT », a dit Aidil Chendramata, directeur de la Sécurité de l’Information au ministère de la Communication. Le panel des participants incluaient des représentants du ministère du Développement humain, de la police et du ministère des Affaires religieuses, représenté par un membre de l’association du clergé musulman du pays. « La plupart des contenus dirigent vers de la pornographie et enfreignent la loi sur la pornographie et la loi sur la protection de l’enfance », at-t-il dit.

lire aussi :
L’homosexualité bientôt illégale en Indonésie ?

Cette décision intervient plusieurs mois après que le ministre de la Communication ait annoncé qu’il préparait une interdiction de la « propagande » LGBT dans l’optique d’imposer des restrictions aux droits des homosexuels dans le pays. La cour constitutionnelle est également en train d’évaluer la possibilité de faire de l’homosexualité un crime passible de prison.

Lire aussi :
Une femme arrêtée pour s’être mariée sous l’identité d’un homme

Ce meeting a été initié afin de considérer une demande de la police de bloquer Grindr et 17 autres applis gays qu’elle affirme être utilisées dans un réseau de prostitution d’enfants. Mais la réunion a en fait permis de passer en revue une liste plus importante, a expliqué un des policiers présent à cette réunion.

Lire aussi :
SOUDAINEMENT, L’INDONESIE CRIE HARO SUR LES HOMOS

SOURCETowleroad
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE