L’INDONESIE INTERDIT L’APPLI TELEGRAM POUR CONTENU TERRORISTE

PARTAGER SUR

L’Indonésie vient de bloquer l’accès à une messagerie populaire dans le pays et menace de l’interdire complètement en raison de son contenu en relation avec le terrorisme, a-t-on indiqué au sein du gouvernement.

Le ministre des Communications a expliqué dans un communiqué que « de nombreux canaux dans le service Telegram contiennent des propos radicaux et terroristes, des encouragements et des conseils pour assembler des bombes ou lancer des attaques » et que le gouvernement devait le bloquer.

Cette interdiction partielle intervient après que le pays a subi une série d’attaques, dont une menée par un homme qui a affirmé avoir trouvé inspiration et conseils sur Telegram.

Le gouvernement indonésien a pour l’instant seulement bloqué l’accès à cette appli via les ordinateurs mais s’apprête à imposer son interdiction pure et simple.

« Nous sommes en train de préparer la procédure d’annulation de Telegram dans tout le pays s’ils ne réagissent pas en imposant des règles pour empêcher ces violations de la loi », a-t-on poursuivi au ministère.

Telegram est une application russe de messagerie qui permet d’échanger textes, photos et videos dans des groupes comprenant jusqu’à 5000 personnes.

Lancée en 2013, Telegram a plus de 100 millions d’utilisateurs aujourd’hui.

Dans son pays d’origine, cette messagerie a également été largement critiquée par le gouvernement pour ne pas s’être pliée à la législation concernant son existence légale.

La sécurité nationale russe a aussi affirmé que la messagerie avait été utilisée par ceux qui ont commis l’attaque terroriste dans le metro de St Petersburg en avril dernier.

Pavel Durov, président et fondateur de Telegram, a indiqué que sa société allait enquêter au sujet des allégations indonésiennes.

« Nous n’avons jamais reçu aucunes demandes ou plaintes du gouvernement indonésien », a-t-il publié sur Twitter.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE