L’INDONESIE COMMENCE A RENDRE LEURS TERRES AUX INDIGENES

PARTAGER SUR

La décision de l’Indonésie de rendre leurs terres coutumières à des peuples indigènes est une avancée pour leurs droits et un encouragement pour les militants à continuer leurs efforts contre la déforestation, a affirmé une figure activiste du pays, Abdon Nababan.

Le président Jokowi a en effet annoncé le 30 décembre dernier que l’état rendrait 13 000 hectares de terres à neuf communautés indigènes, et que le pays s’engageait à retourner un total de 12,7 millions d’hectares à leurs habitants d’origine.

« Dans notre constitution, depuis 1945, il y avait déjà inscrit une forte reconnaissance et un grand respect pour les droits indigènes, mais jusqu’à l’an dernier, il n’y avait eu aucune vraie reconnaissance concrète. C’est la première fois », a poursuivi Abdon Nababan, secrétaire général de l’Alliance des peuples indigènes de l’Archipel (AMAN).

L’Indonésie est placée au centre des efforts mondiaux pour réduire les émissions carbone à cause de son fort taux de déforestation causé par l’industrie de l’huile de palme et du papier.

Ces dernières années, les méthodes illégale de culture sur brûlis de ces entreprises ont créé des vastes feux de forêt et un nuage de fumée toxique sur toute la région, mettant en danger la santé de plusieurs millions de personnes sur plusieurs pays.

Lire aussi :
FEUX DE FORETS : MORATOIRE SUR LA CONVERSION DES TOURBIERES

Ces forêts sont souvent dans des endroits difficilement accessibles et habitées depus longtemps par des peuples indigènes, qui n’ont pas les titres de propriété et n’ont pas les moyens de contrer les méthodes entreprises pour acquérir leurs terres par les officiels et les corporations.

Lire aussi :
FEUX DE FORETS : COMMENT LES ENTREPRISES ECHAPPENT AUX SANCTIONS

« La plupart des terres rendues sont forestières », a précisé Abdon Nababan au sujet de l’annonce du président.

L’association AMAN, qui travaille sur ce dossier depuis 20 ans, a toutefois précisé que les terres rendues à leurs propriétaires ne représentent pour l’instant qu’une fraction des 8,23 millions d’hectares revendiqués par environ 700 communautés indigènes du pays.

Lire aussi :
FEUX DE FORETS : DES OFFICIELS PRIS EN OTAGES A RIAU
FEUX DE FORETS : 15 ENTREPRISES RELAXEES A RIAU
BROUILLE INDONESIE-SINGAPOUR AU SUJET DES FEUX DE FORETS

D’après News Trust.

SOURCENews Trust
PARTAGER SUR

1 COMMENTAIRE

  1. Je vois que ces femmes sont poitrine nue. Pourtant, que n’entend-on contre ces touristes occidentales qui, si elles se bronzent poitrine nue, sont accusées d’offenser les populations locales!

    Il est bon de rappeler que, jusqu’à il y a peu, on ne se baignait jamais en maillot de bain, ni en Afrique, ni en Asie, ni en Amérique, ni en Océanie.
    Le maillot de bain, c’est une invention européenne du XIXème siècle.

LAISSER UNE RÉPONSE