LE LEADER DU FPI OFFICIELLEMENT INCULPE DANS UNE AFFAIRE DE MOEURS

PARTAGER SUR

La police indonésienne a inculpé officiellement lundi le leader du Front des défenseurs de l’islam Habib Rizieq dans une affaire d’atteinte aux mœurs.

Le virulent imam, qui a été à la pointe des manifestations contre le gouverneur chrétien de Jakarta Basuki Tjahaja Purnama aujourd’hui emprisonné pour blasphème envers l’islam, est accusé d’avoir échangé des messages et des photos pornographiques avec sa maitresse sur la messagerie WhatsApp.

Actuellement en fuite en Arabie Saoudite, Habib Rizieq est aussi au cœur d’une autre affaire, cette fois d’insulte à l’encontre des principes fondateurs de l’état laïc d’Indonésie.

Le président Joko Widodo a semblé ces derniers temps opposé une résistance plus vive au fondamentalisme musulman que ses prédécesseurs et a réaffirmé qu’il ne tolérerait pas qu’un individu ou une organisation dénigrent l’idéologie d’état baptisée « Pancasila » qui met l’accent sur le pluralisme du pays.

Le gouvernement indonésien vient en effet de prendre les première mesures à l’encontre du Hizb ut-Tahrir, une organisation islamiste qui prône l’avènement d’un califat et l’établissement de la charia dans la région.

Habib Rizieq, qui prêche des valeurs très rétrogrades et dirige une milice violente qui se livre à des exactions au nom de la préservation des valeurs de l’islam, se retrouve aujourd’hui accusé en vertu de la très coercitive loi anti-pornographie appliquée en Indonésie.

Sa maitresse Firza Husein, une femme divorcée proche de la famille Suharto, lui a envoyé des photos d’elle nue sur WhatsApp et les deux ont échangé des propos qualifiés de « pornographiques » par la police. Photos et messages ont été uploadés sur Internet par une tierce personne et c’est là que se situe le délit au regard de la loi indonésienne. Sans parler du délit d’adultère, Rizieq Shihab étant lui-même marié.

Ses avocats ont nié ces accusations et affirmé qu’elles avait été fabriquées par les supporteurs du gouverneur de Jakarta.

Habib Rizieq a déjà été emprisonné deux fois pour violences et trouble de l’ordre public.

Lire aussi :
LE LEADER DU FPI RIZIEQ SHIHAB S’EST REFUGIE A L’ETRANGER
LE LEADER DU FPI FINALEMENT MIS EN EXAMEN
LE LEADER DU FPI VEUT S’AUTOPROCLAMER « GRAND PRETRE » DE L’ISLAM

SOURCEReuters
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE