LE LEADER DU FPI FINALEMENT MIS EN EXAMEN

PARTAGER SUR

Rizieq Shihab, le leader des extrémistes musulmans du Front des défenseurs de l’islam (FPI) a finalement été mis en examen pour avoir insulté l’idéologie étatique de la Pancasila, a annoncé la police de Bandung hier.

Le porte-parole de l’institution Yusri Yunus a expliqué que le fanatique religieux avait insulté la Pancasila durant un discours dans lequel il affirmait que « la Pancasila de Sukarno avait placé dieu dans sa partie postérieure ».

Sukmawati Sukarnoputri, une des filles du Proclamateur avait porté plainte le 27 octobre dernier.

Le leader du FPI est aussi accusé d’avoir insulté Sukarno et d’avoir raillé une décision prise par les leaders laïcs et religieux à l’indépendance du pays concernant l’abandon de la « charte de Jakarta », une disposition qui visait à inclure dans la Pancasila l’obligation pour les musulmans de suivre la loi islamique et qui avait été invalidée.

Cette mise en examen n’est qu’une seule des nombreuses affaires légales que Rizieq Shihab va devoir affronter bientôt.

Il fait également l’objet d’une enquête pour occuper illégalement un terrain appartenant à l’état à Megamendung, près de Bogor.

Le leader religieux est également impliqué dans une tentative de renversement du gouvernement en décembre dernier.

Ainsi que de nombreuses autres affaires, principalement pour diffamation, amenées devant la justice par ses nombreux opposants.

Lire aussi :
LE LEADER DU FPI VEUT S’AUTOPROCLAMER « GRAND PRETRE » DE L’ISLAM
POLEMIQUE AUTOUR DE L’ENTRAINEMENT MILITAIRE DU FPI
PROCES D’AHOK : QUAND LE FPI VEUT FAIRE GOBER DU FITSA HATS

D’après Jakarta Globe.

552890_620

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE