La revue de presse en dix brèves

PARTAGER SUR

Selon une enquête de la cellule antiterroriste indonésienne Densus 88, les islamistes ont toujours pour cible un 3ème attentat à Bali. «Nous savons qu’un réseau est toujours présent sur l’île», a affirmé un de ses responsables, Kurnia Wijaya. BeritaBali.com

Dix ans après l’attentat au Sari Club, le projet de transformer l’endroit en mémorial semble de plus en plus incertain. L’association australienne Bali Peace Park a essayé de racheter le site 1 million de dollars mais son propriétaire en demande sept fois ce prix, peut-on lire sur Balidiscovery.com.

Une enquête réalisée par Political Weather Station met le Golkar (ndlr – l’ancien parti du dictateur Suharto) en tête des partis les plus populaires. Son candidat à la prochaine présidentielle et actuel leader Aburizal Bakrie arrive cependant loin derrière son prédécesseur Yusuf Kalla, pourtant non déclaré candidat, en nombre d’intentions de vote. The Jakarta Post.

La Commission judiciaire est actuellement en train d’étudier les cas de dix juges impliqués dans la consommation de narcotiques, dont un pris récemment sur le fait dans un karaoké de Jakarta. Tempo.
Denpasar vient de recevoir de la part de la ministre de la Femme et de la Protection de l’enfance un prix pour ses avancées dans le domaine des droits de l’enfant et se voit ainsi décoré du convoité label « KLA » de ville pro-enfants (Kota Layak Anak). Kompas.

Standard & Poors, la seule agence internationale de notation qui donne à la dette souveraine indonésienne une note spéculative « risquée », affirme que le gouvernement a encore beaucoup de travail à faire avant de recevoir une mise à jour favorable. L’Indonésie est notée BB+ par cette agence. Jakarta Globe.

Le responsable du département forestier de Bali a nié que la société Tirta Rahmat Bahari avait acheté les droits d’exploitation de la mangrove du sud de Bali. « Elle n’a que l’accord de principe d’utiliser 10% de la totalité de la mangrove pour le développement du tourisme pendant 55 ans. » Balidiscovery.com.

L’industrie du plastique et du caoutchouc indonésienne s’est félicitée de la solide croissance du pays dans un climat mondial « difficile » et a promis d’améliorer ses services « envers des industries dont les besoins en plastique sont de plus en plus diversifiés. » Suara Pembaruan.

La croissance à Bali en 2012 s’élève pour l’instant à 6,6%, plus forte que les 6,5% de la croissance nationale, a affirmé Sunarto, responsable de la branche Bali et Nusa Tenggara de la Banque d’Indonésie. Bali Daily.

« A travers l’Histoire, la police et l’armée indonésiennes ont tué plus d’Indonésiens que les étrangers ennemis du pays », a affirmé l’intellectuel et écrivain Pitan Daslani dans un article de l’AFP.

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE