1er SUSPECT DANS L’AFFAIRE DU RENFLOUEMENT BANCAIRE DE LA CRISE ASIATIQUE 97-98

PARTAGER SUR

L’agence anti-corruption KPK vient de relancer une enquête presque oubliée : celle concernant le détournement de fonds déboursés par la banque centrale à près de 50 créditeurs lors de la crise financière asiatique de 97-98.

Le KPK a nommé l’ancien chef de l’Agence indonésienne de restructuration bancaire BPPN, entre 2002 et 2004, comme le premier suspect depuis le lancement de l’enquête sur le programme de support en liquidité de la Banque d’Indonésie (BLBI) il y a trois ans. Le KPK a juste identifié le suspect par ses initiales : S A T.

L’agence anti-corruption affirme que le suspect aurait émis en 2004 un reçu de paiement de fonds BLBI en faveur de Sjamsul Nursalim, actionnaire contrôleur de la banque Dagang Negara Indonesia, un des nombreux récipiendaires de l’argent du programme BLBI.

Le KPK estime que le reçu émis en faveur de Sjamsul Nursalim est illégal et a causé la perte de 227 millions de dollars à l’état.

« En avril 2004, le suspect S A T, alors chef du BPNN, a émis un reçu pour Nursalim du montant qu’il devait payer au BPNN, alors qu’il devait encore cette somme », a expliqué Basaria Panjaitan, vice-présidente du KPK.

« Nous y voyons un abus de pouvoir », a-t-elle dit.

La presse a rapidement identifié les initiales S A T comme celles de Syafruddin Arsyad Temenggung.

SOURCEAsia Nikkei
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE