Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home3/socrate/public_html/config/ecran_securite.php on line 225
Anasia:charpente high-tech, compagnonnage et aggloméré révolutionnaire - La Gazette de Bali – Information sur Bali et l’Indonésie
La Gazette de Bali - Dernière éditionOctobre 2014
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

TourismeSportSanteReligionartEconomiePolitiqueEnvironnementEvenementcuisine

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes sur Bali, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

Chanée : devant le succès de "Kalaweit" une deuxième saison est prévue

Elections : les forces anti-démocratiques encore à l’oeuvre

Les limites étroites de la liberté d’expression on line

Avec Accor, l’hôtellerie française s’accorde au marché indonésien

Le premier voyage de Pierre Poivre en Asie passe par Batavia

Partenariat Smiley World & Insens’o

Le premier cinéma végétarien du monde ouvre à Ubud

Découvrez les bases du massage avec Espace SPA Bali

Pet Food à Balibel

A Nusa Dua, on tire et on pointe !

Elles vont marcher avec leur ruban rose

Agenda culturel octobre 2014

La fée de Goa Gajah

The Dusty : tiercé gagnant à la course au good karma

Mon Bali par, Adrian Giordano

Petit traité pour se faire bien traiter par nos traiteurs

L’esprit mathématique, tout le monde peut l’avoir

Un chef se met à table

Au Sate House, on n’embroche pas le client

Marshello (Lolot Aryafara) : un missionnaire au message rock

Portraits

par Eric Buvelot | Edition de mai 2009

Anasia:charpente high-tech, compagnonnage et aggloméré révolutionnaire

Anasia:charpente high-tech, compagnonnage et aggloméré révolutionnaire - La Gazette de Bali

Cette société internationale créée en 1999 fabrique des structures en bois. Toutes les phases d’un projet, ingénierie, production, expédition et assemblage, y sont assurées en fonction de standards visant l’excellence. Portée par le savoir des Compagnons du Tour de France, Anasia a conquis le monde depuis Bali et se lance aujourd’hui dans la recherche d’aggloméré de fibres de bambou. Visite guidée avec son patron, le Breton Marc Bergeron…

« C’est après que Bouygues nous ait demandé de fabriquer la maison de Fidel Castro à Cuba qu’Anasia a vraiment démarré ! », se remémore ce Français de 44 ans, originaire de Lorient. Cette demeure, un cadeau du parti au « lider maximo », se devait de posséder une structure en bois tropical qui puisse résister aux nombreux cyclones de la région. Une spécialité d’Anasia, à vrai dire le positionnement principal de cette société basée à Bali et Java qui emploie aujourd’hui une centaine de personnes. En effet, ses plus gros marchés, essentiellement des hôtels, se situent aux Caraïbes et dans le Pacifique sud. « Nous sommes les spécialistes de la construction bois en zone cyclonique », assure Marc Bergeron. La charpente est boulonnée par des connecteurs en acier inoxydable dessinés ici mais réalisés en France ou en Nouvelle-Zélande. « Nous avons cinq architectes sur place au bureau d’étude. La production des charpentes se fait à Bali et Surabaya », explique cet ancien ingénieur informaticien.

Si l’activité numéro un d’Anasia est la production de ces structures bois high-tech pour des hôtels de rêve ou des villas de luxe, elle fabrique aussi des meubles et des gazebos. Anasia va également démarrer la construction de l’eco-resort Dharma Gili à Lombok et gère depuis des années la société de croisières SeaTrek, spécialiste du voilier dans l’archipel. Au sujet du florissant marché immobilier de Bali, Marc Bergeron espère également qu’Anasia va pouvoir se positionner rapidement comme un compétiteur de choix. « Nous proposons des structures allant de 15 000 dollars pour un pavillon de jardin à plusieurs millions de dollars pour un hôtel », explique cet entrepreneur français qui vit à Ubud, marié à une Balinaise. Jusqu’à maintenant, l’essentiel de la clientèle d’Anasia est constitué de géants de l’hôtellerie, comme le Four Seasons, l’Intercontinental de Bora Bora et le Kayu Maya des Bahamas. Certains contrats en cours comme le Venetian à Macau, un autre Four Seasons aux Grenadines, un Marriott et un Ritz-Carlton à Maurice et un Starwood aux Seychelles sont toutefois en stand-by, conséquence de la crise financière.

Marc Bergeron souligne qu’il fait venir de France des Compagnons, « les meilleurs dans ce corps de métier », mais qu’il forme aussi la main d’œuvre locale « à cette charpente à la française » et à l’excellence du savoir-faire maison. Les remarquables sculpteurs balinais sont également employés pour la décoration des structures et des mobiliers lorsque un client en fait la demande. La société Anasia, vu son positionnement de prestige et sa clientèle, n’utilise que du bois officiel et tamponné. « Mais rien n’est jamais sûr dans ce domaine, explique Marc Bergeron. Cependant, la situation semble mieux contrôlée aujourd’hui. Avant, c’était des bateaux entiers de bois illégaux qui partaient pour la Chine toutes les semaines. » Consommatrice de merbau de Papua, un bois remarquable pour ses qualités esthétiques mais aussi mécaniques, Anasia s’est également lancée dans la recherche afin de trouver un produit de remplacement pour l’avenir. Avec un laboratoire chinois, la société de Marc Bergeron a commencé à produire du bambou défibré. Trempées dans une résine, ces fibres retissées produisent un bois d’une extrême densité qui résiste au feu et qui est aussi beau qu’un bois tropical d’origine. « Notre but est de pouvoir produire des longueurs de plus de dix mètres pour les structures portantes », explique-t-il. Pour l’instant, ce bambou défibré est dans sa phase de test et la société Anasia entend d’ailleurs déposer une patente.

En attendant, avis aux amateurs car ce produit révolutionnaire peut être utilisé pour des constructions plus petites. L’occasion de faire partie d’une aventure humaine et technologique dans l’air du temps et de bénéficier du savoir-faire d’une société internationale certes, mais qui représente bien une certaine idée de l’innovation « made in France », pays du compagnonnage, des brevets SGDG et du fameux concours Lépine.

Anasia, Jl By Pass Ngurah Rai 245, Sanur, 80 228 Bali. Tél : 62 361 283 358 Sites Internet : www.anasia.info et www.dharma-gili.com

Vos commentaires

  • Le 22 novembre 2012, par Galtier

    Nouveau Brevet Aggloméré 100 % naturel AGGLOFIL

    UNE INVENTION REVOLUTIONNAIRE QUI VA PROTEGER NOS FORÊTS ET NOTRE SANTE.

    Monsieur Etienne Thibault est né au Sénégal en 1952, résident à Dakar Sénégal, il vient de déposer un brevet international pour des panneaux d’Aggloméré (AGGLOFIL)

    AGGLOFIL est un aggloméré sans bois, 100 % naturel, à base de graine de Filao et de Gomme Arabique.

    Après des années d’expériences, Monsieur Etienne Thibault, à réaliser des panneaux « d’aggloméré » AGGLOFIL, ces panneaux à base de graines de FILAO, et de GOMME ARABIQUE, ne représentent AUCUN DANGER POUR NOTRE SANTE ET LA SANTE DE NOS ENFANTS, la conception de ces panneaux est 100 % NATUREL.

    Les avantages de cette invention, sont nombreux :

    - Protéger notre planète.

    - Sauver nos forêts.

    - 100 % naturel, aucun incident sur notre santé, et celle de nos enfants.

    - Une nouvelle source économique pour de nombreux pays.

    - Ces panneaux résistent à l’eau, ils sont « M0 »

    - Plus résistants et plus compact.

    - Résistent à tous les chocs.

    - Aucun effritement.

    - Isolation phonique et thermique.

    - Très isolants, ils peuvent servir pour des revêtements muraux.

    - Des meubles qui pourront être démontés et remontés.

    AGGLOFIL, est le produit de demain.

    AGGLOFIL est un débouché économique énorme pour de nombreux pays Africain.

    Une nouvelle source de revenue et la création d’emploi directs et indirects.

    La matière première de base pour les panneaux AGGLOFIL est constituée de graines contenues dans les fruits du filao

    (casuarina equisetifolia), le Filao est d’origine Australienne il est présent sur les côtes d’Indonésie, de Malaisie, des îles du pacifique, aux Antilles et en Afrique.

    LE FILAO est un arbre pionnier, capable de coloniser des sols très pauvre en éléments minéraux.

    Il faut relever qu’il est très résistant et qu’il peut être fortement taillé sans souffrir.

    Au Sénégal des arbres coupés en haut du tronc se sont reconstitués en une année.

    Ses racines possèdent des nodules fixateurs d’Azote, qui en symbiose avec une bactérie du sol assimilent l’azote de l’air.

    LA GOMME ARABIQUE

    La gomme arabique est un exsudat de sève descendante solidifiée, produit naturellement ou à la suite d’une incision sur le tronc et au pied d’arbre de la famille des acacias.

    Elle est comestible et est récoltée principalement en Afrique saharienne (Maghreb, Mali, Sénégal, Tchad, Egypte, Soudan etc..)

    La gomme arabique est inodore elle est utilisé dans l’industrie agro alimentaire son code ingrédient est le E414 au Sénégal elle est utilisé pour la fabrication des pastille VALDA.

    Avec AGGLOFIL, nous allons diminuer les dégâts causés à l’environnement par l’abatage massif d’arbres, et protéger la santé de nos enfants en évitant d’utiliser des produits fortement toxiques « des résines urée-formaldéhydes » nécessaire à la réalisation de l’aggloméré que nous trouvons aujourd’hui dans le commerce.

    IMPORTANT

    Le Formaldéhyde est un gaz incolore qui est émis principalement par les produits ménagers et les matériaux de construction. Il est très courant aujourd’hui de détecter de faibles doses de formaldéhyde dans l’air intérieur. Lorsqu’il est présent à des niveaux élevés dans l’air, il se révèle par une odeur piquante.

    Les produits de bois aggloméré nécessitent des colles contenant du formaldéhyde, comme les panneaux de particules, le panneautage de contreplaqués de feuillus et les panneaux de fibres à densité moyenne. Ces produits sont utilisés dans la construction et la rénovation des maisons et servent également souvent à fabriquer des meubles et des armoires.

    Formaldéhyde pour la santé ?
    Le formaldéhyde est un irritant, et l’exposition à des concentrations élevées de formaldéhyde peut causer des sensations de brûlure aux yeux, au nez et à la gorge.
    L’exposition à long terme à des concentrations modérées de formaldéhyde (à des niveaux plus faibles que ceux qui causent des irritations) peut également être reliée à des symptômes respiratoires et à une sensibilité allergique, en particulier chez les enfants.
    À des concentrations très élevées, le formaldéhyde peut causer le cancer de la cavité nasale. On l’a relié à ce rare type de cancer chez les travailleurs industriels qui sont régulièrement exposés à des niveaux élevés de formaldéhyde (des niveaux plus élevés que ce que la plupart des gens ne connaîtront jamais à la maison). Le risque de développer un cancer suite à l’exposition au formaldéhyde, aux concentrations décelées dans la plupart des maisons canadiennes, est pratiquement nul.
    Des concentrations élevées de formaldéhyde peuvent causer des irritations des yeux, du nez et de la gorge et peuvent aggraver les symptômes de l’asthme chez les enfants et les nourrissons.

    Aujourd’hui, ou nous souffrons de plus en plus d’allergies, il est plus que jamais important de revenir à des produits naturels, la nature nous les offres, réapprenons à les utiliser et à sauver nos forêts et notre planète.


    Warning: Illegal string offset 'statut' in /home3/socrate/public_html/ecrire/public/assembler.php(607) : eval()'d code on line 92

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2014 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO. Adresse officielle de PT.BALICOCORICO : Jl I Gusti Ngurah Rai, Tuban 80361. Bureau commercial à Seminyak, merci de nous demander le plan d'accès avant de venir. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 662/22-08/PK/IX/2011- NPWP. 02.278.558.8/906.000
Site Internet développé par Bali Reference