Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home3/socrate/public_html/config/ecran_securite.php on line 225
Savoir trouver chaussure à son pied à Bali - La Gazette de Bali – Information sur Bali et l’Indonésie
La Gazette de Bali - Dernière éditionDécembre 2014
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

cuisinePolitiqueTourismeEnvironnementReligionSportEconomieSanteartEvenement

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

Pour un repas de Noël réussi au restaurant ou à la maison

En augmentant le prix de l’essence, Jokowi entame ses reformes

Meurtres de prostituées indonésiennes à Hongkong : quelles prostituées ?

Solemen : un objectif plus large que celui d’une simple équipe de secours

Tsunami d’Aceh : dix ans après, souvenirs et initiatives

Bougainville à Bourou, Amboine, Célèbes, Banda et Batavia

Villégiature en pente douce à Munduk

Agenda culturel décembre 2014

BOW ouvre son deli

Du chocolat de Bali pour fêter Noël

Safari Chic : le petit dernier d’Oberoi fête son arrivée !

Bali Circus : l’école du cirque pour petits et grands

Tamai Shimada : trouver sa place à Bali

Les hérons de Noël

Clic-clac à Seminyak : y’a pas photo !

Mon Bali par, Albar Tikam

Catalyna et Kimmy : Chéri, viens donc boire un verre avec nous !

Média et culture

par Stéphanie delacroix | Edition de novembre 2013

Savoir trouver chaussure à son pied à Bali

Savoir trouver chaussure à son pied à Bali - La Gazette de Bali

Histoire d’avoir des souliers à mettre sous le sapin ou devant la cheminée (sic ?) le mois prochain, je vous propose ce mois-ci un tour (peut-être pas à pied quand même) des endroits où trouver chaussure à son pied à Bali.

C’est sûr ici, nos petons / pieds / panards / pattes / arpions / nougats / paturons / pinceaux, nos kaki quoi, sont assez à l’aise et décontrastés (deux fois Garcimore en deux mois, je ne sais pas ce qui m’arrive, mais comme ça, vous sourirez peut-être le 16 novembre, anniversaire de sa naissance), pas besoin de les enfermer puisque les écoles, banques, bureaux, restaurants (à quelques exceptions près quand même) les acceptent en sandales, sandalettes, tongs, et autres nu-pieds...

Dans nos conditions climatiques, il est vrai que nous sommes fort aise de ne pas devoir mariner droit dans nos bottes, mais est-ce une raison pour prendre le risque de ne plus pouvoir porter de chaussures quand on arrive (à pied par la Chine ou pas) en Europe et d’avoir l’air de sortir de notre kampung si on voyage dans une métropole asiatique. C’est vrai, non ? C’est quand même important les chaussures comme déclaration de mode, de quoi aurait-elle eu l’air Cendrillon dans sa robe bleue en Birks ou en Crocs ?

Pour les sepatu de sport (et oui presque comme en portugais sapato, en espagnol zapato, en tagalog sapatos et en turque zabata) Nike, Adidas et autres, les meilleures affaires sont généralement dans le magasin WBF (World Brand Factory) et ses petits voisins de Simpang Siur, enfin ce qu’il reste de Simpang Siur, bref presque en face du Mal Bali Galeria.

Puisqu’on y est, on peut noter que dans les Matahari (les petits « grands magasins » indonésiens) - dont celui de Bali Galeria - il y a toujours au rez-de-chaussée de quoi chausser (hé hé !) femmes, hommes, et enfants à des prix très raisonnables (hors promotions - mais il a toujours des promotions - de 100 000 à 500 000 roupies), il y en a pour tous les goûts, avec ou sans bling, en plastique ou en cuir, ouvertes, fermées, plates ou à talons (petit, grand, moyen, classique ou délirant).

Pour rester sur le mode « achetons indonésien » du mois dernier, je suggère la marque Fladeo, made in Indonesia, qui n’a rien à envier à la plupart des made in China qui la côtoient. On notera chez les hommes un stand Kickers, forcément c’est plus cher mais c’est de la qualité, non ? Enfin, c’est ce que me disait ma mère quand j’allais à l’école dépitée en trainant des Kickers (le vert, c’est à droite ou à gauche déjà) et que mes camarades avaient des chaussures plus jolies... Faldeo aussi pour les messieurs jusqu’au 44 !

Au premier étage, dans Galeria, il y a des marchands de chaussures de ville, si vous voulez quelque chose d’un peu plus formel (surtout pour le 44 fillette), je suggère la marque Rockport (marque américaine made in China, rachetée par Reebok et maintenant filiale d’Adidas) pour des modèles (mocassins, derby, oxford, loafers, etc.), en beau cuir avec en plus la technologie Adiprene, à noter qu’ils vendent aussi tout ce qu’il faut pour les entretenir (vernis, chiffons, brosses, formes, etc.), entre 1 300 000 et 1 500 000 roupies. Pendant que ces messieurs mettront 3 plombes à essayer tous les modèles de pompes du magasin, mesdames pourront (juste à côté) mettre les pieds chez Nine West qui propose des modèles plus raffinés que Fladeo autour de 1 000 000 de roupies, avec une présentation plus soignée et une expérience d’achat plus valorisante, ah les marques.

Si les centres commerciaux (même petits et relativement déserts en dehors du weekend, comme Bali Galeria) vous cassent les pieds, il reste quand même des solutions : les enseignes de créateurs (qui sont quasiment toutes des créatrices d’ailleurs) de Seminyak et Oberoi où l’on trouve souvent des chaussures (principalement de filles) à des prix divers et variés et toujours des bonnes affaires en solde... Je ne cite personne pour ne pas faire de jalouses, mais le cœur y est avec des roses et du lait en prime.

Maintenant, si vous êtes à la recherche d’une expérience comment dire... différente, que vous avez une paire de chaussures que vous addddddorez, et que vous préférez vous aussi consommer local et artisanal, direction toko Rian (Jalan Malboro - Teuku Umar Barat n° 260, sur la gauche juste avant le feu au carrefour Jalan Malboro / Jalan Imam Bonjol) chez le très accueillant et rieur Pak Agus qui, en un clin d’œil (ou presque, en 12 à 24 heures), vous fera sur place (pas en Chine ni à Bandung) sur mesure ou sur modèle, une paire de chaussures tout cuir (vous le choisissez vous même le cuir, sa qualité, sa couleur, dans son grand tas de cuir tout en fouillis) pour un prix entre 150 000 (chaussures plates) et 500 000 (talons) roupies avec des prix dégressifs à partir de la 2ème paire... Il a aussi un catalogue si vous êtes en manque d’inspiration.

Pour 1 000 000 de roupies (65 Euros) vous pouvez par exemple lui faire confectionner 10 paires de sandales en cuir toutes simple à votre mesure (une de chaque couleur, noir, blanc, marron, vert, rouge, rose, orange, violet, beige et gris ?). Si vous voulez ajouter des perles, du bling, ou je ne sais quoi, achetez-les (ailleurs) et il se fera un plaisir de faire ce que vous voulez avec. Voilà de quoi garder bon pied bon œil, non ?

Vos commentaires

  • Le 20 décembre 2013, par DE FREITAS

    monsieur auriez-vous un catalogue sur vos models de chaussures ?


    Warning: Illegal string offset 'statut' in /home3/socrate/public_html/ecrire/public/assembler.php(607) : eval()'d code on line 18

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2014 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO. Adresse officielle de PT.BALICOCORICO : Jl I Gusti Ngurah Rai, Tuban 80361. Bureau commercial à Seminyak, merci de nous demander le plan d'accès avant de venir. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 662/22-08/PK/IX/2011- NPWP. 02.278.558.8/906.000
Site Internet développé par Bali Reference