Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home3/socrate/public_html/config/ecran_securite.php on line 225
Ca recommence, les victimes de viol ont du plaisir - La Gazette de Bali – Information sur Bali et l’Indonésie
La Gazette de Bali - Dernière éditionDécembre 2014
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

EvenementEconomieEnvironnementcuisineReligionartPolitiqueTourismeSanteSport

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

Pour un repas de Noël réussi au restaurant ou à la maison

En augmentant le prix de l’essence, Jokowi entame ses reformes

Meurtres de prostituées indonésiennes à Hongkong : quelles prostituées ?

Solemen : un objectif plus large que celui d’une simple équipe de secours

Tsunami d’Aceh : dix ans après, souvenirs et initiatives

Bougainville à Bourou, Amboine, Célèbes, Banda et Batavia

Villégiature en pente douce à Munduk

Agenda culturel décembre 2014

BOW ouvre son deli

Du chocolat de Bali pour fêter Noël

Safari Chic : le petit dernier d’Oberoi fête son arrivée !

Bali Circus : l’école du cirque pour petits et grands

Tamai Shimada : trouver sa place à Bali

Les hérons de Noël

Clic-clac à Seminyak : y’a pas photo !

Mon Bali par, Albar Tikam

Catalyna et Kimmy : Chéri, viens donc boire un verre avec nous !

Média et culture

par Eric Buvelot | Edition de février 2013

Ca recommence, les victimes de viol ont du plaisir

Ca recommence, les victimes de viol ont du plaisir - La Gazette de Bali

Il y a quelque temps, à la suite d’un viol en tournante d’une adolescente de 14 ans (cf. La Gazette de Bali n°90 – novembre 2012), le ministre de l’Education et de la Culture Mohammad Nuh avait indiqué que « dès fois, elles le font pour le plaisir et après, la fille raconte que c’est un viol. » Cette fois, c’est un juge de haute volée, Muhammad Daming Sunusi, candidat à la Cour suprême qui a renchéri sur ce terrain glissant au cours d’une évaluation de ses capacités par les députés. Ayant déjà passé un premier examen devant la Commission judiciaire, il était cette fois questionné par la chambre sur le fait de savoir si la condamnation à mort était pertinente pour les violeurs. L’aspirant a répondu : « Le violeur comme la victime, les deux ont eu du plaisir. Alors, il faut faire attention au sujet de la peine de mort. »

Sa remarque a provoqué un tollé général, surtout à un moment où les viols tiennent la une de l’info avec insistance. Viol d’adolescente, viol d’enfant, viol incestueux, certains avec homicide volontaire ou involontaire, les gros titres des journaux sont pleins de ces atrocités ces dernières semaines et la réflexion de Daming ne pouvait plus mal tomber. Après le test, il a expliqué que sa remarque avait pour but de rompre la glace. « J’ai vu que nous étions tous trop tendus. J’ai dit cela pour relâcher la tension. Nous avons pu rire un peu », a-t-il expliqué aux journalistes à sa sortie. Et il est vrai que les députés ont éclaté de rire…

Reste que l’affaire a pris cette fois des proportions plus grandes que pour son prédécesseur le ministre de l’Education, encore une fois grâce aux activistes et aux réseaux sociaux on line, et le juge a fini par faire des excuses publiques la larme à l’œil tant la colère de l’opinion publique était grande. « Je présente mes excuses. Je suis bien conscient que je suis né de ma mère et que j’ai aussi des filles  », a-t-il pleurniché un peu tard. Si sa carrière à la Cour suprême est désormais dans l’impasse, qu’en sera-t-il de celle de juge ? Sera-t-il déchargé de ses fonctions au tribunal de Banjarmasin ? A suivre…

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2014 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO. Adresse officielle de PT.BALICOCORICO : Jl I Gusti Ngurah Rai, Tuban 80361. Bureau commercial à Seminyak, merci de nous demander le plan d'accès avant de venir. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 662/22-08/PK/IX/2011- NPWP. 02.278.558.8/906.000
Site Internet développé par Bali Reference