Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home3/socrate/public_html/config/ecran_securite.php on line 225
Agenda culturel août 2014 - La Gazette de Bali – Information sur Bali et l’Indonésie
La Gazette de Bali - Dernière éditionDécembre 2014
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

PolitiqueSportTourismeEnvironnementcuisineEvenementReligionartEconomieSante

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

Pour un repas de Noël réussi au restaurant ou à la maison

En augmentant le prix de l’essence, Jokowi entame ses reformes

Meurtres de prostituées indonésiennes à Hongkong : quelles prostituées ?

Solemen : un objectif plus large que celui d’une simple équipe de secours

Tsunami d’Aceh : dix ans après, souvenirs et initiatives

Bougainville à Bourou, Amboine, Célèbes, Banda et Batavia

Villégiature en pente douce à Munduk

Agenda culturel décembre 2014

BOW ouvre son deli

Du chocolat de Bali pour fêter Noël

Safari Chic : le petit dernier d’Oberoi fête son arrivée !

Bali Circus : l’école du cirque pour petits et grands

Tamai Shimada : trouver sa place à Bali

Les hérons de Noël

Clic-clac à Seminyak : y’a pas photo !

Mon Bali par, Albar Tikam

Catalyna et Kimmy : Chéri, viens donc boire un verre avec nous !

Bali on the Rocks

par Cécile Deschamps, Eric Buvelot, Marion Mercy | Edition de août 2014

Agenda culturel août 2014

Agenda culturel août 2014 - La Gazette de Bali

< Les 9 et 16 août >

« Bikini » et « White » Parties au Ku De Ta

L’été s’annonce particulièrement animé au Ku De Ta avec les « Bikini » et « White » Parties. Au programme : de quoi se détendre sur la belle plage de Petitenget du fameux resto-bar branché de la côte ouest balinaise. Une institution pour le monde de la nuit à Bali. Le 9 août, tous en bikini pour plonger dans les eaux de l’Atlantide où les sirènes et autres créatures de la mer viendront se déhancher sur les mix de David Penn, DJ connu pour ses sets à Ibiza, la house music de Prok & Fitch et le drum & bass de LTJ Bukem & Goodlooking Records. Sept jours plus tard, tous en blanc ! La « White Party » annuelle du Ku De Ta ne laisse pas de place aux timides. Dress code ? Dieux, déesses ou créatures mythologiques. La Deep instrumental de Croatia Squad, le collectif hollandais Hardsoul et le Français DJ Falcon (qui a notamment travaillé avec DaftPunk, Phoenix et Cassius) promettent un programme musical de qualité.

Plus d’informations sur www.kudeta.net, tél (0361) 736 969, Jl. Kayu Aya n°9, Petitenget

Le marché du Jazz de Nusa Dua est de retour

Avis aux amateurs de jazz, la quatrième édition du Marché du Jazz ouvre ses portes au Taman Bhagawan de Nusa Dua, tous les jours de 14h à 23h. L’événement annuel de trois jours met l’accent sur les talents de l’Indonésie à travers la musique, l’art, l’éducation et les activités sociales. « Celebrating Indonesia’s Heritage ! » le thème de cette année a pour but de mettre en valeur le patrimoine et l’héritage de la culture indonésienne. De nombreux musiciens indonésiens seront présents tels que Krakatau Réunion, Tulus, Gugun Blues Shelter… mais également des musiciens appartenant à la nouvelle génération. Des stands présenteront la cuisine traditionnelle, l’artisanat, les arts et vous pourrez également profiter d’un atelier de création de cerfs-volants ! La quatrième édition du Jazz Market est l’occasion de goûter la large variété des produits et de découvrir la créativité sans limites de l’Indonésie dans un cadre idyllique.

Quatrième édition du Jazz Market by the Sea, Taman Bhagawan à Nusa Dua. Pour plus d’informations : www.jazz-market.com, page facebook, Jazz Market by the Sea

< Le 15 août >

Le groupe franco-indonésien KYN au Jazz Market by the Sea

Mélangeant rock moderne et musiques traditionnelles de l’Archipel, KYN est une formation mixte présentée par le musicien/producteur/compositeur Nicolas Rastoul (cf. La Gazette de Bali n°98 – juillet 2013). Spécialiste des échanges musicaux entre la France et l’Archipel, ce dernier a produit le chanteur Tompi sur l’album primé « Paris Jakarta Express » ainsi qu’Helda Sedli, la fameuse violoniste hongroise de Bali. C’est aussi à lui que l’on doit la venue de Louis Bertignac à Bali il y a quelques années. Aujourd’hui, il nous présente ce groupe emmené par le chanteur Phil Vezard autour de musiciens indonésiens réputés. Leur prestation lors du Jazz Market servira à promouvoir la sortie de leur premier single et ils seront accompagnés pour l’occasion par une section de musiciens traditionnels balinais. Leur musique est un mélange d’électro-rock, de trip hop, d’industriel, de drum & bass agrémenté de gamelan, suling, gendang, angklung, rebab, kecapi, senggak, kecak, gerong et pesindhen.

KYN en concert au Jazz Market à Taman Bhagawan, Benoa, entrée : 65 000 rp. Tél. 0812 380 5858, site : www.jazz-market.com

< Le 16 août >

Le festival Dreamfields enflamme Bukit

Le 16, rendez-vous sur la péninsule de Bali. Le parc culturel Garuda Wisnu Kencana vous promet une ambiance électro inédite et fraîche dès 18 heures ! Les neuf têtes d’affiche aux provenances multiples ; Europe, Australie, Etats-Unis, mixent déjà régulièrement sur différentes scènes du monde entier. De l’île d’Ibiza, au festival belge Tomorrowland, ces nouveaux sons à découvrir nous promettent une ambiance électrique. A partir de minuit, à l’occasion du jour d’indépendance de l’Indonésie, la célèbre chanteuse franco-indonésienne Anggun sera présente sur scène en featuring avec le DJ Indyana. Et si vos pieds ne suivent plus le rythme endiablé qui devrait régner, vous pourrez toujours les mettre au repos et reprendre votre souffle dans la zone aussi confortable que relaxante du Buddha 2 Buddha Lounge. Une navette assurera le retour vers Kuta, Seminyak et Sanur.

Comptez 500 000 rp pour votre ticket en prévente, 1 500 000 rp pour votre ticket VIP à réserver sur Paylogic ou Blackbox. Plus d’informations sur http://dreamfields.co.id/ ou encore info@dreamfields.co.id. Parc Garuda Wisnu Kencana : Jl. Raya Uluwatu, Bukit

< 20 et 21 Août >

Le Sunny Side Up Festival au Potato Head

Comme déjà annoncé dans la Gazette du mois dernier, la première édition du Festival Sunny Side Up débarque à Bali ! L’événement se déroulera dans l’enceinte de l’emblématique Beach Club de Seminyak. Voici la programmation de cet évènement qui, d’après sa page Facebook, nous réserve encore quelques surprises : la chanteuse britannique Ellie Goulding, Azealia Banks, talent américain qui mêle hip-hop et house, le DJ Maître Goldroom, aux côté de Jessie Andrews et RAC qui seront également de la partie. Vous pouvez suivre les actualités du festival et découvrir les informations en avant-première sur les réseaux sociaux.

Le Sunny Side Up au Potato Head. Billets en vente sur www.sunnysideupfest.com, page Facebook : Sunny Side Up Tropical Festival. Potato Head, Jl. Petitenget Seminyak, tél. (0361) 473 79 79

< Du 18 juillet au 18 octobre >

Exposition « Human Roots » à Ubud

L’exposition « Human Roots » du sculpteur français Mickaël Obrénovitch s’installe à Ubud pour trois mois, reconductible selon le succès ! Originaire du sud de la France, cet artiste sculpteur vit désormais entre Bali et La Réunion où il semble avoir trouvé son équilibre. Très intéressé par l’histoire des civilisations anciennes et leurs vestiges, il nourrit une vraie passion pour le bois, et voit dans cet élément très brut et primitif une vraie libération du mouvement, ainsi qu’un retour aux sources. Attendez-vous à des surprises une fois face à ces pièces de bois sculptées, vrillant ou s’arrondissant, comme usées par l’érosion. Dans cette exposition, Mickaël Obrénovitch a travaillé plusieurs racines de teck indonésien, tout droit provenant de l’île de Java et datant de plus de 200 ans. Vestiges d’anciennes et fragiles plantations indonésiennes, Obrénovitch leur donne un second souffle. Et vous, vous sentirez-vous confrontez à vos racines ? Pour le savoir rendez-vous dans deux magnifiques villas situées à Ubud : Umah by Como et Como Sambhala.

Plus d’informations sur www.obrenovitch.com. Umah by Como : Jl. Raya Sanggingan, banjar Lungsiakan Kedewatan, Ubud. Tél. (0361) 972 448 /Como Sambhala : banjar Begawan, desa Melinggih Kelod Payangan, Ubud. Tél. (0361) 978 888

Un livre pour rendre hommage à Lempad

Humble, Lempad n’envisageait pas qu’un livre commémoratif lui soit consacré, la réussite personnelle n’étant pas un objectif dans la culture balinaise. « Lempad, un maître balinais intemporel  » est le premier livre consacré à la vie de ce sage. En effet, avant l’initiative de Jean Couteau, critique d’art et expert en culture balinaise (cf. La Gazette de Bali n°6 – novembre 2005 et n°40 – septembre 2009) et du couple de spécialistes en art international Ana Gaspar et Antonio Casanova, aucun ouvrage n’avait encore été publié. Cette présentation complète de l’œuvre de ce photographe, sculpteur, architecte et dessinateur originaire de l’île des dieux s’accompagne d’illustrations et de dessins représentant des sculptures visibles aujourd’hui encore, notamment dans de nombreux temples d’Ubud. Pour Jean Couteau, Lempad (1862-1978) reste le plus grand artiste balinais : « Il avait cette passion de l’art et cette diversité de l’excellence qui en fait aujourd’hui une icône. » Décédé à l’âge de 116 ans, les Balinais lui confèrent l’inspiration divine appelée Taksu. Toujours à la recherche de la perfection technique, travaillant l’esprit libre, dans un état de méditation, Lempad était un homme simple. Perfectionniste, il avait un don pour donner une âme à ses dessins ou aux objets inanimés comme les sarongs, qu’il rendait « palpables ».

« Lempad, un maitre balinais intemporel  », éd. Pictures Publishers of The Netherlands, 300 pages, 1 500 000 rp (prix de lancement), disponible à Periplus et Ganesha Bookstore, notamment au restaurant Biku à Petitenget

Vos commentaires

  • Le 2 août, par simonet

    Un livre pour rendre hommage à Lempad Lempad, un maitre balinais intemporel », éd. Pictures Publishers of The Netherlands, 300 pages, 1 500 000 rp (prix de lancement), disponible à Periplus et Ganesha Bookstore, notamment au restaurant Biku à Petitenget

    Bonjour
    Je voudrais me procurer le livre de LAMPAD "un maître balinais intemporel.
    Pourriez-vous me donner la marche à suivre.
    Merci


    Warning: Illegal string offset 'statut' in /home3/socrate/public_html/ecrire/public/assembler.php(607) : eval()'d code on line 23

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2014 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO. Adresse officielle de PT.BALICOCORICO : Jl I Gusti Ngurah Rai, Tuban 80361. Bureau commercial à Seminyak, merci de nous demander le plan d'accès avant de venir. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 662/22-08/PK/IX/2011- NPWP. 02.278.558.8/906.000
Site Internet développé par Bali Reference