Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home3/socrate/public_html/config/ecran_securite.php on line 225
Mon Bali par Wai Cheung - La Gazette de Bali – Information sur Bali et l’Indonésie
La Gazette de Bali - Dernière éditionJanvier 2015
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

TourismeEconomieEvenementSportPolitiqueEnvironnementartcuisineSanteReligion

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

Sumatra : pédaler au-delà des limites en pays batak

Bougainville à Bourou, Amboine, Célèbes, Bande et Batavia

Deux corps et deux têtes pour la machine Golkar

Montagne du sexe : du frisson sur la roche avec SBS

Philippe Augier : il faut investir en Indonésie mais en suivant un minimum de règles

Toxicomanie : l’Indonésie souhaite privilégier la réhabilitation

Paris Baguette : Le pain comme à Paris, mais à Bali

A la chasse aux ordures avec les guides francophones de Bali

Des confitures balinaises qui s’exportent en Angleterre

Agenda culturel - Janvier 2015

Le pilates en version US

Les chefs se retrouvent sur le green pour un tournoi

Arnaud Guillemot : un Breton sur l’île des dieux

Mily Togasa : Je fais aussi de la bouillabaisse quand j’ai du bon safran

Warung Kultur : la culture de la nourriture dans sa nature

A boire comme s’il en pleuvait...

Rick Simora : Je switche entre James Brown et Frank Sinatra

Mon Bali, par Jenni Daumec

Evgeniya Babina : apprendre à vivre au présent

les bons tuyaux

par Socrate Georgiades | Edition de janvier 2013

Mon Bali par Wai Cheung

Mon Bali par Wai Cheung - La Gazette de Bali

Pourquoi Bali ? Avec ma femme, nous avons eu l’opportunité de venir ici pour travailler et faire quelque chose de beaucoup plus excitant que ce que nous faisions à Londres. C’était un vrai défi de sortir de notre mode de vie, de nos bureaux. Je suis Anglais d’origine hongkongaise mais c’est la première fois que je vis en Asie. Bali, c’est une Asie qui ne ressemble à rien de ce que j’ai connu à travers mes voyages.

Qu’est-ce que tu fais à Bali ? Je gère et j’anime un studio de pilates du côté d’Oberoi qui s’appelle The Heart of Pilates. J’ai une approche un peu différente des profs de pilates classiques qui viennent plutôt de la danse ou de la gym, moi je suis spécialisted’arts martiaux et je conçois le corps d’une autre manière. Je ne dis pas queje suis meilleur, je dis juste que mon approche est différente.

Quels sont tes rapports avec la communauté francophone ? J’ai eu beau apprendre le français à l’école, j’ai tout oublié mais ça me serait bien pratique avec mes clients français. J’ai quelques clients résidents et puis, un bon nombre de touristes francophones de passage qui sont accros à cette discipline et ne peuvent pas raccrocher pendant les vacances, alors ils viennent pratiquer chez nous.

Si on te demandait trois adresses pour manger ? La première qui me vient à l’esprit, c’est le warung Murah au début de jalan Petitenget (à côté de Lio Square), c’est bon, propre et pas cher, que demander de mieux ! Ensuite, une de mes adresses préférées où je passe vraiment du temps, c’est le restaurant Petitenget. On y sent l’océan, on est près du temple, c’est verdoyant, leur petit-déjeuner est fantastique, tout est simple et bien ! Et puis le dernier que j’ai découvert et qui propose un steak aussi bon que celui que je mangeais à Londres, c’est le Slippery Stone (Jalan Batu Belig n°9, tél. (0361) 846 5999). Le restaurant a une vue magnifique sur les rizières, on y sert vraiment une nourriture aussi bonne que dans les meilleures restaurants de Bali mais avec plus de décontraction, c’est vraiment relax.

Et pour boire un verre ? Je ne bois pas, désolé. Mais ça ne m’empêche pas d’aller au Ryoshi (Jalan Raya Seminyak) pour écouter de la musique live, pleine de bonnes surprises.

Un endroit pour une escapade ? J’aime bien nusa Lembongan, je me sens vraiment en vacances làbas. Pour l’hébergement, je recommande le Dream Beach Bungalows (+ 62 813 3873 7344) et pour se sustenter, the Beach Club à Sandy Bay (www.sandybaylembongan.com).

Un artisan hors du commun ? Un fabricant de meubles qui fait tout sur mesure et qui respecte les délais, eh oui, ça existe, c’est Diva au 0821 455 090 40.

Alors, Bali, c’est le paradis ? Oui, malgré quelques frustrations, en particulier la circulation parfois cinglée, il y a des momentsmagiques tous les jours ici et une énergie vraiment particulière, je ne regrette rien de mon ancienne vie à Londres.

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2014 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO. Adresse officielle de PT.BALICOCORICO : Jl I Gusti Ngurah Rai, Tuban 80361. Bureau commercial à Seminyak, merci de nous demander le plan d'accès avant de venir. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 662/22-08/PK/IX/2011- NPWP. 02.278.558.8/906.000
Site Internet développé par Bali Reference