Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home3/socrate/public_html/config/ecran_securite.php on line 225
Mon Bali, par Sally Westbury - La Gazette de Bali – Information sur Bali et l’Indonésie
La Gazette de Bali - Dernière éditionJuillet 2014
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

EvenementEconomiecuisineartReligionPolitiqueSanteTourismeSportEnvironnement

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes sur Bali, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

A Bali, les perles arborent un éclat tout japonais

L’économie indonésienne se félicite de l’arrivée du Ramadan

Présendentielle : pour l’instant, c’est Joko-Wi, Prabowo-Non

Trois fameux guérisseurs de Bali au banc d’éssai

Avec Amanaska et Atlantis : l’Indonésie entre terre et mer

L’ascension des Pinnacles dans la jungle de Bornéo

Le scientifique Nicolas Baudin à Timor

Fanny Paulin : trouver l’amour dans un studio TV

On ne change pas un menu qui gagne : warung Mak Beng à Sanur

Mistral : pas besoin de latex pour mixer sexy

Une carte pour se désorienter

Fête nationale française le vendredi 18 juillet

12ème édition du gala annuel "I’m an angel" au KU DE TA

La Gazette de plus en plus connectée

Quand Barbie prend son breakfast à Bali

ON, ON pour le 8ème Bastille day HHH

Tous en maillot pour "Ocean Swim"

BALIPARAGAMES, deuxième édition

Agenda culturel juillet 2014

Mon Bali, par Sofia Z’Graggen

Ne jamais dire jamais au jamu

Un chef se met à table

les bons tuyaux

par Tristan Lochon | Edition de février 2013

Mon Bali, par Sally Westbury

Mon Bali, par Sally Westbury  - La Gazette de Bali

Pourquoi Bali ? Lorsque j’étais encore à Geelong en Australie, je me suis promise qu’un jour, je ferai de l’humanitaire. Il y avait cette association dans la région où j’ai grandi qui proposait différentes missions à travers le monde. Je me suis inscrite sur la liste et, après 7 ans d’attente, j’ai posé mes valises ici. J’ai choisi Bali parce que ma sœur aînée y vivait déjà et c’était près du cocon familial. Mes enfants pouvaient venir me voir et je pouvais rentrer facilement si l’Australie me manquait. Surtout, le poste que j’ai obtenu allait parfaitement avec ce que j’aimais faire.

Qu’est-ce que tu fais à Bali ?

Aujourd’hui, je tiens une guesthouse à Kerobokan. Après mes deux ans de mission humanitaire en tant que sage-femme dans l’hôpital Ruma Sehat Madani de Denpasar, je suis tombé amoureuse de cette maison. J’ai revendu celle que j’avais en Australie pour pouvoir l’acheter. Au début, je ne pensais absolument pas en faire ce qu’elle est désormais, mais j’ai suivi les conseils de ma sœur. Elle aussi tient un homestay à Seminyak. C’est le coté humain qui me plait, partager toutes les cultures des différentes personnes qui viennent séjourner ici.

Quels sont tes rapports avec la communauté francophone ?

Avant d’avoir cette maison, je ne connaissais aucun Français. Depuis, quelques-uns ont loué des chambres chez nous et ça c’est toujours très bien passé. La réputation des touristes français est fausse et ceux que j’ai rencontrés ont été parmi les plus adorables invités que nous ayons eus.

Un endroit pour manger ?

Celui qui me vient tout de suite à l’esprit est le restaurant La Plancha, sur la plage de Seminyak. Lorsque j’ai un peu d’argent à dépenser, c’est là que je vais. J’aime énormément cet endroit, et le plaisir de manger sur la plage au coucher du soleil y est unique. Sinon, plus près de chez moi à Kerobokan, il y a un restaurant asiatique appelé Warung Litut (Jalan Merta Sari No. 69), qui sert aussi des plats occidentaux. La vue sur les rizières est très agréable pour un petit-déjeuner.

Et où sors-tu ?

Je sors moins qu’avant, mais si j’avais un endroit à conseiller, c’est l’Apache Bar à Kuta (Jalan Legian, tel. +62 361 761212). Je suis fan de reggae et leurs live sont extraordinaires. L’atmosphère donne très vite envie de danser.

Un endroit pour une escapade ?

Je change souvent mais mon escapade du moment est sur Balian Beach, dans l’ouest de Bali. Les logements restent très abordables, la nourriture y est exquise et c’est un superbe spot pour surfeur. Pour un week-end de détente c’est là bas qu’il faut aller.

Alors, Bali, c’est le paradis ?

Je ne sais pas si je dirais paradis. Bali, c’est un mélange fou de beauté et de chaos. Ils ont encore beaucoup de progrès à faire au niveau politique et droits démocratiques. Mais les gens ici sont chaleureux et pour eux, la famille et les amis sont la première priorité. C’est ce qui m’a le plus plu en découvrant leur culture. Je vis avec mon mari qui est balinais et son fils de 6 ans. Je ne quitterai cette île pour rien au monde.

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2010 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO
Bureau de la rédaction : Jl Raya Kerobokan 19, Kerobokan Kelod, Kuta Utara, Badung 80361. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 649/22-08/PM/IX/2005 - NPWP. 02.278.558.8/901.000
Site Internet développé par Bali Reference