Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home3/socrate/public_html/config/ecran_securite.php on line 225
Mon Bali, par Jean-François Callarec - La Gazette de Bali – Information sur Bali et l’Indonésie
La Gazette de Bali - Dernière éditionSeptembre 2014
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

PolitiqueReligioncuisineSanteartSportEnvironnementEconomieEvenementTourisme

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes sur Bali, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

Bali, la fabrique de mariages de rêve

Quand le gouvernement indonésien fait preuve d’une rare efficacité

Jilboobs kommunitas : musulmanes et sexy

Réhabilitation du corail ou comment inverser la tendance ?

Le premier voyage de Pierre Poivre en Asie passe par Batavia

Le business florissant des barbiers à Bali

Réouverture du café Korma

A vos marques pour le BII Maybank Bali marathon !

Golf : à 13 ans, Meva Schmit atteint la 16ème place aux championnats de France

Deuxième édition de l’ultra-trail du Rinjani

Le naufrage d’Yvan Bourgnon au Sri Lanka, épisode tragique mais pas fatal/final ?

Agenda culturel septembre 2014

Le peintre devenu grenouille

Audrey Petrelluzzi : à Bali, quelque chose m’attirait

Mon Bali, par Claude Jouvaud

En avant la musique !

Selma, la top chef d’Arabie Saoudite aux commandes du Jenja

Warung Kolega, une oasis javanaise en plein Petitenget

Naomi Mcdougall : danser sous les projecteurs de Bali

les bons tuyaux

par Tristan Lochon | Edition de mars 2013

Mon Bali, par Jean-François Callarec

Mon Bali, par Jean-François Callarec - La Gazette de Bali

Pourquoi Bali ?

J’ai découvert Bali en revenant d’une mission humanitaire aux Moluques, en 1999, pendant le conflit. Je travaillais pour Médecins Sans Frontières et j’ai débarqué ici en bateau puis par la route, en bus. Mais je suis vraiment installé sur l’ile avec ma femme et mes enfants depuis 2004. Ca fait 25 ans que je bosse pour des ONG, donc je voyage beaucoup en Asie et en Afrique. Je viens à Bali pour me reposer et voir ma famille, évacuer et me ressourcer avec mes proches. Ma sœur vit également sur l’ile.

Qu’est-ce que tu fais à Bali ?

Lorsque j’ai débarqué, je devais partir pour une mission de consultant dans la région d’Atambua, au Timor oriental. J’étais censé rester huit jours, j’y ai passé quatre ans et demi… Je travaillais dans un camp de réfugiés pour l’aide sanitaire. C’est là que j’ai rencontré ma femme. En 2002, j’ai passé 6 mois à Poso pour un programme de construction de maisons en kit. J’ai ensuite été 4 ans à Aceh pour aider les victimes du tsunami de 2004. J’ai eu envie de faire un break. On s’est installé ici parce que c’était plus simple pour les enfants, il y a des infrastructures pour eux. Ils ont 9 et 8 ans, ils s’éclatent. Après 8 mois, j’ai dû repartir pour une nouvelle mission.

Quels sont tes rapports avec la communauté francophone ?

Quand j’ai débarqué à Bali, je ne connaissais personne. Depuis, pleins d’amis français, notamment des gens de l’humanitaire, sont venus s’installer ou passer un peu de bon temps. Et puis, il y a aussi ma sœur. En général, les amis qui viennent passer quelques jours sont rarement déçus.

Si on te demandait un endroit pour manger ?

J’ai découvert un super restaurant tenu par un Belge, « Au comme il faut », à Sanur. C’est vraiment bon et pas cher. C’est ouvert sur la plage juste à côté du Hyatt Hotel. Sinon, je vais parfois à « l’Assiette », un resto français sur Jalan Merthanadi, Kerobokan, tél. (0361) 735 840.

Un artisan hors du commun ?

Je sais que tous les francophones qui vivent à Bali connaissent cet endroit, mais j’adore aller à Golden Village regarder les pierres chez Thomas. Sinon, il y a Made, le tatoueur du Demon Tattoo à Legian. D’ailleurs, il vient de me faire le drapeau breton sur le mollet, un « Gwenn Ha Du », et j’en suis très fier ! Jl Double six, tél. (0361) 730 470 ; courriel : made_demontattoo@yahoo.co.id

Et où sors-tu ?

Je sors très peu, j’aime cuisiner et je préfère les diners à la maison avec des amis. Mais je vais quand même de temps en temps chez Renée au Blooming Village à Umalas, boire un verre autour d’une partie de pétanque.

Un endroit pour une escapade ?

J’adore Sanur, c’est très paisible et j’y vais souvent pour me promener. Sinon je suis parfois des copains fans de plongée. J’ai aussi découvert le karting du dimanche, c’est vraiment top ! On y va entre amis et on se fait le super circuit qui est au début de Bukit, dans le sud de l’île, baligokartrental.com, tél. 0361 78 88 303, Komplek GWK, Jl Uluwatu Ungasan, Jimbaran.

Alors, Bali, c’est le paradis ?

Sans aucun doute. Quand je me retrouve pendant trois mois sous 49 degrés dans une tente au Soudan, je rêve des 15 jours de repos ici. Dans des pays en conflit où la vie est difficile, tu réalises la chance que c’est d’être à Bali. Ils ont des progrès à faire niveau pollution, mais je pense que c’est en train de changer. Alors bien sûr, Bali est un paradis…

Vos commentaires

  • Le 27 mai 2013, par A COUSINE GERMAINE LA FILLED DED tH2O ?

    Bonjour Jean-François ! Je suis Mireille,la fille de Théo,Maman était ta marraine. c’est sûr tout cela est loin de tout et de nous mais c’est notre vie pour demain et celle de nos petit-enfants............... A bientôt j’espère.

    Mreille CALLAREC épouse BUREAU
    avec un tout ce qui va avec un vieux Papa, 88 ans (frère de ton père ) en septembre et qui bataille avec une drôle de maladie depuis quelques années ............. il parle souvent de François,
    Pour son Frère il évoque beaucoup de chose aujourd’hui. parce qu’a cette "époque" c’était vague..............
    dommage qiue tout le monde soit si loin et qu"il ait fallu si longtemps pour les cousins ou les cousines..... qui ont quoi ......LES mêmes gênes ! Ils seraient heureux de se faire la bise et nous à La Rochelle aussi.

    Mireille CALLAR3EC épouse bureau
    l


    Warning: Illegal string offset 'statut' in /home3/socrate/public_html/ecrire/public/assembler.php(607) : eval()'d code on line 26
  • Le 27 mai 2013, par ie vienon plism

    Bon, juste une coucou de notre pauvre pays iu l’idéal n’a ^plus sa place mais la vraie vie non plus !!!!
    *
    Mireille CALLAREC épouse BUREAU (ta cousine ton Papa étant le frère du mien). Bisous à tes enfants et à ta femme.
    Mireille de L a Rochelle.


    Warning: Illegal string offset 'statut' in /home3/socrate/public_html/ecrire/public/assembler.php(607) : eval()'d code on line 21

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2014 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO. Adresse officielle de PT.BALICOCORICO : Jl I Gusti Ngurah Rai, Tuban 80361. Bureau commercial à Seminyak, merci de nous demander le plan d'accès avant de venir. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 662/22-08/PK/IX/2011- NPWP. 02.278.558.8/906.000
Site Internet développé par Bali Reference