Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home3/socrate/public_html/config/ecran_securite.php on line 225
Un warung kopi certifié conforme - La Gazette de Bali – Information sur Bali et l’Indonésie
La Gazette de Bali - Dernière éditionOctobre 2014
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

EnvironnementTourismeartEconomieReligioncuisineSportSantePolitiqueEvenement

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

Chanee : devant le succès de "Kalaweit" une deuxième saison est prévue

Elections : les forces anti-démocratiques encore à l’oeuvre

Les limites étroites de la liberté d’expression on line

Avec Accor, l’hôtellerie française s’accorde au marché indonésien

Le premier voyage de Pierre Poivre en Asie passe par Batavia

Partenariat Smiley World & Insens’o

Le premier cinéma végétarien du monde ouvre à Ubud

Découvrez les bases du massage avec Espace SPA Bali

Pet Food à Balibel

A Nusa Dua, on tire et on pointe !

Elles vont marcher avec leur ruban rose

Agenda culturel octobre 2014

La fée de Goa Gajah

The Dusty : tiercé gagnant à la course au good karma

Mon Bali par, Adrian Giordano

Petit traité pour se faire bien traiter par nos traiteurs

L’esprit mathématique, tout le monde peut l’avoir

Un chef se met à table

Au Sate House, on n’embroche pas le client

Marshello (Lolot Aryafara) : un missionnaire au message rock

Cuisine

par Ida Ayu Puspa Eny | Edition de juin 2013

Un warung kopi certifié conforme

Un warung kopi certifié conforme - La Gazette de Bali

Quand on a passé comme moi beaucoup de temps loin de sa patrie, on se sent rassuré de retrouver en rentrant quelques repères connus, des lieux et des institutions qui n’ont pas changé. L’échoppe Bhineka Jaya de la maison de café Kopi Bali est un endroit de la sorte. Elle se trouve sur Jalan Gajah Mada, en plein centre de Denpasar. C’est un lieu quasi-légendaire, car la famille Tjahjadi a démarré ici son négoce de café… en 1935. Mes propres souvenirs datent des années soixante quand mon père m’emmenait à la capitale, dans ce quartier qui évoquait un Chinatown, tant les commerces chinois exerçaient leur hégémonie. De plus, grâce à l’aisance financière de ses riverains, cette rue animée était bordée des bâtiments les plus modernes de Denpasar. Ces immeubles ont beaucoup vieilli depuis et, aujourd’hui, les officines chinoises semblent bien poussiéreuses et les balles de marchandises des drapiers débordent jusque sur les trottoirs. Pour cette raison, ce warung kopi finement aménagé et impeccablement entretenu étonne et détonne quelque peu. J’apprécie l’effort que doivent fournir les propriétaires pour maintenir un local si irréprochable, au bord d’une rue à la circulation démentielle et à deux pas de l’agitation trépidante du marché central. Bhineka Jaya vous accueille avec un présentoir aux vitres astiquées qui exhibe des accessoires de café tels que moulins anciens, petites cafetières toute aussi gentiment vieillottes et une civette empaillée. Plus loin, devant les murs lambrissés de bois, des étagères exposent du café prêt à la vente dans des emballages cadeaux multicolores. Deux tables en bois sombre avec des chaises invitent à une pause pour une dégustation sur place d’un express ou d’un cappuccino (9000 rp). Les murs affichent de jolies peintures balinaises et des coupures de presse affirmant que même des présidents de la nation figurent parmi la clientèle. Au fil des décennies, plusieurs générations ont fait progresser l’affaire et la marque Kopi Bali s’est établie en tant que label de qualité, dont le procédé de fabrication respecte les étapes traditionnelles de gestation : les graines de café sont cueillies manuellement, étalées pour séchage pendant deux semaines au soleil, pilées à la main pour enlever l’enveloppe sèche et entreposées pendant au moins une année pour maturation. Le tout sans rajout de saveurs artificielles, ni d’utilisation de procédés chimiques. (C’est ainsi que je n’achète pour mon mari que la marque Kupu-Kupu Bola Dunia). Cependant, Wirawan Tjahjadi, dirigeant de la 3e génération, ne propose pas dans sa boutique que des produits balinais, mais aussi arabica et robusta originaires des principales îles indonésiennes, ainsi qu’une sélection de saveurs issues d’autres continents. Toutes ces variétés, m’assure-t-on, ne proviennent que des graines d’une qualité supérieure, cultivées dans des environnements favorables à une excellente qualité. Si je me fournis chez Bhineka Jaya, c’est moins pour l’attrait du prix que pour la grande compétence du personnel et sa disponibilité. Obtenir de judicieux conseils pour satisfaire votre goût personnel ou humer les différentes moutures directement dans les grandes boîtes métalliques entreposées à même le sol, ce n’est pas votre deli préféré qui vous proposera de tels services, encore moins votre supermarché favori. La civette palmiste évoquée plus haut doit rappeler au chaland que le fameux kopi luwak fait bien sûr partie de l’assortiment. A Bali, cette variante onéreuse du café local a été tellement promue ces dernières années, que je n’ose presque pas vous ennuyer avec des explications. (La bête se nourrit des grains de café qui ne sont pas digérés, mais seulement fermentés. Après avoir été récupérés, nettoyés, séchés et torréfiés, on en obtient un excellent café, à priori plus doux que les autres.) Pour déguster chez Bhineka Jaya une tasse de ce fameux kopi luwak, le « café le plus cher du monde », il vous faudra quand même débourser 100 000 rp ! Ah, à ce prix-là, il peut être délicieux !

Bhineka Jaya, jl Gajah Mada No 80, Denpasar Tél : 62 361 224 720, www.kopibali.com

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2014 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO. Adresse officielle de PT.BALICOCORICO : Jl I Gusti Ngurah Rai, Tuban 80361. Bureau commercial à Seminyak, merci de nous demander le plan d'accès avant de venir. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 662/22-08/PK/IX/2011- NPWP. 02.278.558.8/906.000
Site Internet développé par Bali Reference