Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home3/socrate/public_html/config/ecran_securite.php on line 225
Roti canai et décor canaille à Canggu - La Gazette de Bali – Information sur Bali et l’Indonésie
La Gazette de Bali - Dernière éditionJuillet 2014
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

EnvironnementSanteartReligionSportTourismecuisinePolitiqueEvenementEconomie

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes sur Bali, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

A Bali, les perles arborent un éclat tout japonais

L’économie indonésienne se félicite de l’arrivée du Ramadan

Présendentielle : pour l’instant, c’est Joko-Wi, Prabowo-Non

Trois fameux guérisseurs de Bali au banc d’éssai

Avec Amanaska et Atlantis : l’Indonésie entre terre et mer

L’ascension des Pinnacles dans la jungle de Bornéo

Le scientifique Nicolas Baudin à Timor

Fanny Paulin : trouver l’amour dans un studio TV

On ne change pas un menu qui gagne : warung Mak Beng à Sanur

Mistral : pas besoin de latex pour mixer sexy

Une carte pour se désorienter

Fête nationale française le vendredi 18 juillet

12ème édition du gala annuel "I’m an angel" au KU DE TA

La Gazette de plus en plus connectée

Quand Barbie prend son breakfast à Bali

ON, ON pour le 8ème Bastille day HHH

Tous en maillot pour "Ocean Swim"

BALIPARAGAMES, deuxième édition

Agenda culturel juillet 2014

Mon Bali, par Sofia Z’Graggen

Ne jamais dire jamais au jamu

Un chef se met à table

Cuisine

par Ida Ayu Puspa Eny | Edition de novembre 2013

Roti canai et décor canaille à Canggu

Roti canai et décor canaille à Canggu - La Gazette de Bali

Découvrons la culture culinaire de l’Archipel

Ce mois-ci, ce n’est pas moi qui ai entraîné Socrate dans un endroit confidentiel, c’est lui qui m’a fait découvrir un lieu où l’on sert un mets que je ne connaissais pas.

C’est la Française Morgane qui est à l’initiative de l’établissement Roti Canai qu’elle définit comme « street kitchen & dining room » et qui se situe Jalan Batu Bolong à Canggu, tout de suite après l’embranchement vers Echo Beach. Non pas vers la droite, mais sur le tronçon qui continue tout droit vers la mer, là où s’établissent de plus en plus de commerces très courus par les surfeurs.

Le Roti Canai brille par un décor original que Morgane résume par la métaphore « il y a plusieurs méthodes pour la folie ». Je ne vous décrirai pas les 101 détails de cette déco assez personnelle et préfère vous laisser déceler tout seul pourquoi l’ensemble fait que vous vous y sentez bien. (La puissante climatisation y participe certainement.)

Mais bon, on ne visite pas forcément un établissement culinaire pour son cadre. Qu’est-ce qu’on y mange ? Justement, du roti canai ! Peut-être avez-vous déjà aperçu à Denpasar ou à Sanur un des rares panneaux indiquant cette spécialité. Si vous êtes gourmet et curieux, vous avez alors feuilleté le dictionnaire pour repérer de quel genre de roti (pain) il s’agissait. Mais le meilleur kamus franco-indonésien n’indique que le verbe mencanai (affuter) et un tukang canai (rémouleur).

L’Internet, par contre, nous informe que ce pain n’est pas indonésien, mais que ses origines se trouvent en Inde. Il y en a qui prétendent que canai vient de la ville indienne Chennai et d’autres du plat channa. En tous cas, c’est par là que le roti canai (roti prata à Singapour) est arrivé chez nos voisins Malaisiens qui le mangent aussi bien au petit-déjeuner qu’au dîner.

C’est un pain plat sans levain qui est confectionné avec de la farine, du beurre clarifié, du lait et des œufs. La particularité de la recette ne consiste donc pas dans ses ingrédients, proches du naan indien ou d’une crêpe, mais dans l’étirage de la pâte, suffisamment fine pour devenir un feuilletage. Voici toute la difficulté et le secret de la préparation du roti canai : maîtriser le pétrissage de la pâte au point de l’aplatir et de l’étaler sans la trouer. Morgane a pu dénicher un chef qui a appris ce difficile coup de main directement d’un cuisinier indien, ce qui garantit l’authenticité du plat qu’on vous sert ici.

Le roti canai se déguste accompagné d’un curry (poulet, mouton, végétarien), nature ou farci de toutes sortes de garnitures (œufs, oignons, bacon, fromage, tomates, etc.), tout comme des galettes bretonnes. Attention si vous commandez la variante au fromage : à l’image de maintes pâtisseries indonésiennes, on y trouve le goût du fromage râpé mêlé au sucre (ici, du lait concentré).

Que le gourmand difficile se rassure : au menu, il y a aussi toute une gamme de plats classiques de la cuisine indonésienne, comme du nasi goreng, des mie goreng, du sate (bœuf, poulet, mouton, poisson, végétarien) aux sauces variées (curry, cacahuètes, BBQ) et du martabak (galette fourrée au poulet ou végétarien).

Une autre spécialité de l’endroit est le teh tarik, la boisson classique pour accompagner le roti canai. Préparer du « thé tiré » consiste à le transvaser plusieurs fois d’un verre à un autre (on le projette plus qu’on ne le verse), faisant dégager ainsi pleinement son arôme. Dommage que ce processus s’accomplisse en cuisine, car l’opération bien exécutée est assez spectaculaire. Avis aux amateurs de thé au lait concentré et sucré ! Ici, il est aromatisé à la cannelle et à la cardamome.

Avec des spécialités si rares et appétissantes, proposées à des prix tout à fait raisonnables, on ne s’étonne pas que le Roti Canai s’est déjà constitué une clientèle en à peine trois mois. Allez-y vite, bientôt il faudra réserver.

Roti Canai. 58 Jalan Batu Bolong - Canggu. Tél. : 0821 47 47 85 50, Ouvert de 9 à 21 heures.

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2010 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO
Bureau de la rédaction : Jl Raya Kerobokan 19, Kerobokan Kelod, Kuta Utara, Badung 80361. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 649/22-08/PM/IX/2005 - NPWP. 02.278.558.8/901.000
Site Internet développé par Bali Reference