Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home3/socrate/public_html/config/ecran_securite.php on line 225
Pas de boycott pour le bongkot ! - La Gazette de Bali – Information sur Bali et l’Indonésie
La Gazette de Bali - Dernière éditionOctobre 2014
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

ReligionartSantePolitiqueEnvironnementEconomieSportEvenementcuisineTourisme

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

Chanee : devant le succès de "Kalaweit" une deuxième saison est prévue

Elections : les forces anti-démocratiques encore à l’oeuvre

Les limites étroites de la liberté d’expression on line

Avec Accor, l’hôtellerie française s’accorde au marché indonésien

Le premier voyage de Pierre Poivre en Asie passe par Batavia

Partenariat Smiley World & Insens’o

Le premier cinéma végétarien du monde ouvre à Ubud

Découvrez les bases du massage avec Espace SPA Bali

Pet Food à Balibel

A Nusa Dua, on tire et on pointe !

Elles vont marcher avec leur ruban rose

Agenda culturel octobre 2014

La fée de Goa Gajah

The Dusty : tiercé gagnant à la course au good karma

Mon Bali par, Adrian Giordano

Petit traité pour se faire bien traiter par nos traiteurs

L’esprit mathématique, tout le monde peut l’avoir

Un chef se met à table

Au Sate House, on n’embroche pas le client

Marshello (Lolot Aryafara) : un missionnaire au message rock

Cuisine

par Ida Ayu Puspa Eny | Edition de août 2013

Pas de boycott pour le bongkot !

Pas de boycott pour le bongkot ! - La Gazette de Bali

Comme vous le savez certainement, les Balinais préfèrent assaisonner leurs repas avec des compléments naturels à base de plantes plutôt que de manger beaucoup de viande. Autrefois, on mangeait parfois des libellules et d’autres insectes et il fallait faire disparaître leur goût rance avec des sauces fortement pimentées.

De nos jours, nous ne consommons plus guère de ces affreuses bêtes, mais les pâtes et les sauces à base de piment (sambal) ne sont jamais loin d’une table balinaise. Il y a des sambal de toutes sortes, à base d’échalotes crues (bawang mentah), de citronnelle (sereh), de noix de coco frite (kelapa goreng), de camphre et d’ail (suna cekuh). Et il y a le sambal bongkot !

Beaucoup parmi vous ignorent certainement que l’ingrédient de base du sambal bongkot est une fleur si belle qu’elle coûte très chère chez les fleuristes européens. Vous l’appelez « rose de porcelaine », ce qui est quand même plus joli que le « ginger torch » des Anglo-Saxons. Du « kecombrang » en indonésien et « kecicang » en balinais, le bouton de fleur et sa tige sont comestibles et possèdent un goût qui convient bien à notre palais, pas vraiment proche du gingembre bien qu’il soit de la même famille.

Mais ce n’est pas la seule raison que j’ai pour vous présenter aujourd’hui le Warung Bongkot Bali ! C’est aussi parce que c’est une bonne adresse pour tous ceux qui voudraient manger à la balinaise tout en étant accompagnés d’amis qui ne veulent pas consommer du porc. Voici un warung qui fait la cuisine typiquement balinaise, surtout du nasi campur Bali, mais qui sert également du nasi campur au poulet.

Ce petit warung se fait bien discret bien qu’il soit peint tout en blanc. Il se situe dans la partie sud de la Jalan Dewi Sri à Kuta (près de Kuta Galeria) et propose ayam betutu ala Bali, sate lilit (brochettes de poulet) avec des haricots longs au lait de coco et quelques autres accompagnements, comme les telur pindang (œufs durs sauce Bali), tempe manis (pâte de soja sucrée), ayam sisit sambal matah (poulet émietté avec sambal cru) et naturellement la base de sa raison sociale : le sambal bongkot. Un bon endroit pour déguster une vraie cuisine balinaise, comme on en trouve d’habitude seulement à la maison. Attention : palais sensibles s’abstenir !

La recette du sambal bongkot : Ingrédients : 3 boutons de fleur bongkot (kecombrang) 2 cuillèrées à thé de sel 10 piments rouges (d’oiseau) tranchés fins 5 échalotes, épluchées et tranchées fines 1 cuillèrée à thé de pâte de crevettes (terasi) grillée 3 cuillèrées à soupe d’huile de coco à chauffer le jus de 3 citrons combava (jeruk limau)

Préparation : Laver et essuyer soigneusement les fleurs de bongkot (kecombrang). Trancher finement. Ajouter du sel, malaxer. Relaver et égoutter. Mettre de côté. Bien mélanger dans un bol le piment, les échalotes, le sel et la pâte de crevettes grillée. Rajouter les fleurs de bongkot. Verser l’huile de coco chaude et rajouter le jus de citron. Présenter ensemble avec du riz blanc et du poisson frit ou grillé. Bon appétit !

Warung Bongkot Bali. Jalan Dewi Sri No 11, Kuta, Ouvert de 9 h à 20 h

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2014 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO. Adresse officielle de PT.BALICOCORICO : Jl I Gusti Ngurah Rai, Tuban 80361. Bureau commercial à Seminyak, merci de nous demander le plan d'accès avant de venir. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 662/22-08/PK/IX/2011- NPWP. 02.278.558.8/906.000
Site Internet développé par Bali Reference