La Gazette de Bali - Dernière éditionAvril 2014
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

PolitiqueEnvironnementEconomieEvenementTourismecuisineSportReligionSanteart

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes sur Bali, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

Drogues, vers la fin du tout répressif ?

Présidentielle 2014 : l’éclaircie démocratique Jokowi

Tripadvisor, pas si avisé que ça !

Raid moto à Kalimantan : voir Bornéo sans détour

Grand chasseur blanc : un roman à Bali qui partage la rédaction

Sans doute le dernier grand livre sur la culture de Bali

L’armée d’Hanuman, une bande de pillards en maraude

So Organic : les jeunes pousses d’un business bio et éthique

Agenda culturel avril 2014

Une collection inestimable volée puis restituée par les Anglais

Maximilien Sporschill : citoyen du monde, Balinais d’adoption

Dapoer Buleleng : vamos à la Blayag

Lady Marmelade : voulez-vous buller avec moi, ce soir ?

Voyagez, souriez, partagez avec BackPackSwag !

CROSS-T au 3V : une pratique complète pour tous, surtout ceux qui aiment suer !

Histoire d’éclairer vos lanternes... à la bougie

Mon Bali, par Renée Cregut

Difficile de trouver un homme qui se mette à la danse du ventre

Cuisine

par Ida Ayu Puspa Eny | Edition de mai 2013

Le rujak à boire du warung Ole

Si vous suivez nos rubriques culinaires depuis le début dans la Gazette, vous savez que le rujak est une grande spécialité culinaire dont les Indonésiens raffolent et qu’on trouve d’ailleurs aussi en Malaisie sous le nom de rojak. On prend au choix du jambu air (j’ai trouvé une traduction sur Wikipedia, on l’appelle jamalac ou jambose en français), de l’ananas, des mangues vertes, du bengkoang (et là je fais la savante en latin, pachyrhizus erosus, c’est le jicama ou pois patate en français), kedondong (prune de Cythère), on les coupe en petits morceaux ou on les râpe grossièrement. On ajoute une sauce composée d’eau, de sucre de palme, de tamarin (asem jawa), cacahuètes grillées, piment oiseau, sel et terasi (la fameuse pâte de crevettes qui pue… mais qui est indispensable, en petite quantité, à la réalisation de cette sauce). C’est un plat qui excite beaucoup les papilles parce qu’il regroupe à la fois des saveurs acidulées, sucrées, salées et pimentées. Eh bien, figurez-vous qu’il existe aussi un rujak à boire. On le sert d’ordinaire dans ma famille à l’occasion de cérémonies quand il fait très chaud mais je viens de découvrir un warung où on peut en boire à satiété tous les jours. Au warung Ole, on propose un es rujak kelapa (rujak de noix de coco en boisson froide) très bon. Il est fabriqué à partir de la chair de coco fraîche et servi avec du citron, c’est original et vraiment désaltérant. Ce warung où on le sert tire son nom d’un petit village situé à côté de Marga dans la région de Tabanan. Les propriétaires servent quelques bonnes spécialités balinaises dont un nasi kuning khas Bali, c’est-à-dire qu’on n’utilise pas de lait de coco pour faire le riz jaune, juste notre mélange d’épices complet qu’on appelle base gede. J’ai repéré aussi sur la carte du nasi pandan, le riz est cuit avec des feuilles de pandanus et il devient tout vert. Pour ceux qui aiment le poulet, je recommande l’ayam kremes, c’est une recette où on fait mariner le poulet avant de le passer dans une pâte à beignet et de le frire. A noter enfin un large choix de gourami (gurame en indonésien) qu’on nous sert entier ou entièrement désossé et sans arêtes. La recette la plus fameuse du warung Ole, c’est le gurame asam manis, c’est d’autant plus succulent que les poissons sont placés dans un bain d’eau douce quelques jours avant leur consommation pour leur retirer ce goût de terre très caractéristique des poissons élevés en étangs. J’allais oublier, le fameux pencuci mulut de l’endroit (dessert, littéralement « laveur de bouche »), le roti bakar tempo doeloe, deux tranches de pain sur lesquelles on étale de la margarine et une sorte de confiture de lait qu’on appelle en indonésien selai kaya (la confiture riche).

Warung Ole, Jl Mahendradatta # 100, Denpasar. Tél. (0361) 490 458 (en face de la pompe à essence, dans la direction de l’hôpital Balimed) www.warungole.com

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2010 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO
Bureau de la rédaction : Jl Raya Kerobokan 19, Kerobokan Kelod, Kuta Utara, Badung 80361. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 649/22-08/PM/IX/2005 - NPWP. 02.278.558.8/901.000
Site Internet développé par Bali Reference