La Gazette de Bali - Dernière éditionAvril 2014
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

cuisinePolitiqueSportEconomieReligionEnvironnementartTourismeSanteEvenement

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes sur Bali, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

Drogues, vers la fin du tout répressif ?

Présidentielle 2014 : l’éclaircie démocratique Jokowi

Tripadvisor, pas si avisé que ça !

Raid moto à Kalimantan : voir Bornéo sans détour

Grand chasseur blanc : un roman à Bali qui partage la rédaction

Sans doute le dernier grand livre sur la culture de Bali

L’armée d’Hanuman, une bande de pillards en maraude

So Organic : les jeunes pousses d’un business bio et éthique

Agenda culturel avril 2014

Une collection inestimable volée puis restituée par les Anglais

Maximilien Sporschill : citoyen du monde, Balinais d’adoption

Dapoer Buleleng : vamos à la Blayag

Lady Marmelade : voulez-vous buller avec moi, ce soir ?

Voyagez, souriez, partagez avec BackPackSwag !

CROSS-T au 3V : une pratique complète pour tous, surtout ceux qui aiment suer !

Histoire d’éclairer vos lanternes... à la bougie

Mon Bali, par Renée Cregut

Difficile de trouver un homme qui se mette à la danse du ventre

Cuisine

par Ida Ayu Puspa Eny | Edition de septembre 2013

Le menu du Bali Nikmat, cc’est pas du chinois !

Le menu du Bali Nikmat, cc’est pas du chinois ! - La Gazette de Bali

En Indonésie, la communauté chinoise se trouve maintenant bien intégrée dans l’ensemble de la population. Néanmoins, elle garde ses propres us et coutumes et… ses habitudes culinaires. La cuisine de mon pays s’est considérablement enrichie au contact des Chinois ; si, je pense que sans eux, nous ne mangerions encore aujourd’hui que du riz en ignorant tout des pâtes !

Alors, pour fêter dignement la 100e édition de votre journal favori, j’ai voulu faire un break dans la série des warung et vous présenter un restaurant qui jouit d’une bonne réputation parmi les amateurs de la cuisine chinoise à Bali : le Bali Nikmat, sur la Jalan Raya Kuta. Un énorme crabe écarlate et une suite d’idéogrammes au-dessus de l’entrée annoncent immédiatement la couleur : ici, on sert de la cuisine chinoise et des fruits de mer. Le menu ne s’étale pas comme souvent sur 64 pages. Au contraire, il est compact et assez clair pour pouvoir le décrypter sans être sinologue. On nous annonce un chef professionnel (sic) de Hong Kong, des prix abordables et des plats toujours servis pour notre meilleure satisfaction. On verra.

Le carte débute de façon classique avec la rubrique Appetizer . Une ligne me saute tout de suite aux yeux : Acar Ubur-Ubur ! Cela ne vous parle pas ? Vous préférez peut-être Pickled Sea Blubbler ? Toujours pas ? Alors, je vous la donne en français : de la méduse au vinaigre ! Un plat trop insolite à mon goût, nous n’y touchons pas. Mais c’est à la vue d’un autre poste que Socrate pousse un grand cri d’horreur : des ailerons de requin ! Je songe aux temps où je tenais un restaurant sur la côte australienne ; je voyais les méduses et les requins dans la mer. Ici, ils peuvent arriver directement sur ma table. Passons.

Nous laissons également de côté les propositions de Lobster, pour la raison que le prix du marché du homard n’y est pas indiqué. Par contre, accord à l’unisson pour les catégories Shrimp et Crab (spécialité : crevettes ou crabes frits, étouffés aux œufs de canard salés), Squid (des encornets épicés à des stades différents) et Kerang (nous nous régalons des moules saus pedas superbement apprêtées). Tandis que pour les Abalone (ormeaux), on nous répond : « Sorry, habis ! »

JPEG - 21.5 ko

La carte ne serait pas complète sans les poissons (Garoupa à la vapeur à la Hong Kong), bœuf (sauté au poivre noir), volaille (Peking Duck sur commande), des légumes (Lo Han Chay, Po Chay, Chai Miao, va donc comprendre) et du riz et des nouilles en huit préparations différentes. 

Le décor est celui stéréotypé d’un resto chinois : les lampions rouges amarante qui semblent venir directement de Shanghai, les larges tables rondes avec leur plaque centrale tournante en verre, les chaises en skaï rouge, les volumineux aquariums où nagent mérous, homards et concombres de mer. En venant le soir, vous faites mieux de réserver préalablement pour ne pas vous trouver face à une salle bondée sans une seule table de libre.

Ce n’est certainement pas l’endroit idéal pour un tête-tête romantique, car qui dit grandes tables dit aussi grandes smalas plus ou moins bruyantes. Mais en ce qui concerne la qualité de la cuisine, nous accordons volontiers au chef, sans toutefois l’avoir rencontré, le qualificatif de « professionnel ». La fraîcheur des fruits de mer est assurée par les aquariums où le personnel pratique la pêche devant vous. Tout ce que nous avons testé, nous l’avons savouré. Chaque plat était accommodé délicieusement et son prix conforme à la qualité de ses composants. Notre jugement : Bali Nikmat mérite sa bonne réputation.

Bali Nikmat Restaurant Jl. Raya Kuta no 40 (près de la Sunset), Kuta - Denpasar. Tél. (0361) 755 175 www.balinikmat.com, balinikmat.restaurant@yahoo.com

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2010 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO
Bureau de la rédaction : Jl Raya Kerobokan 19, Kerobokan Kelod, Kuta Utara, Badung 80361. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 649/22-08/PM/IX/2005 - NPWP. 02.278.558.8/901.000
Site Internet développé par Bali Reference