La Gazette de Bali - Dernière éditionAvril 2014
Loading
Edition

Veuillez patientez pendant le chargement de la page. Merci.

PolitiqueEnvironnementEconomieEvenementTourismecuisineSportReligionSanteart

La Gazette de Bali est un journal mensuel de 40 pages, imprimé à Bali et distribué à travers toute l’Indonésie. Seul média francophone en Indonésie, la Gazette de Bali propose un contenu généraliste pour mieux décrypter les cultures indonésiennes et l’actualité de ce vaste pays, grand comme l’Europe. Quelques pages pratiques sur Bali sont plus spécifiquement dédiées aux touristes sur Bali, aux résidents et aux candidats à l’expatriation.

Drogues, vers la fin du tout répressif ?

Présidentielle 2014 : l’éclaircie démocratique Jokowi

Tripadvisor, pas si avisé que ça !

Raid moto à Kalimantan : voir Bornéo sans détour

Grand chasseur blanc : un roman à Bali qui partage la rédaction

Sans doute le dernier grand livre sur la culture de Bali

L’armée d’Hanuman, une bande de pillards en maraude

So Organic : les jeunes pousses d’un business bio et éthique

Agenda culturel avril 2014

Une collection inestimable volée puis restituée par les Anglais

Maximilien Sporschill : citoyen du monde, Balinais d’adoption

Dapoer Buleleng : vamos à la Blayag

Lady Marmelade : voulez-vous buller avec moi, ce soir ?

Voyagez, souriez, partagez avec BackPackSwag !

CROSS-T au 3V : une pratique complète pour tous, surtout ceux qui aiment suer !

Histoire d’éclairer vos lanternes... à la bougie

Mon Bali, par Renée Cregut

Difficile de trouver un homme qui se mette à la danse du ventre

Cuisine

par Socrate Georgiades | Edition de juillet 2013

Boulanger comme un polonais

Boulanger comme un polonais - La Gazette de Bali

Si vous passez souvent par Jl Gunung Salak à Kerobokan, vous avez sans doute remarqué l’ouverture il y a quelques semaines de Casa d’Angelo’s, une boulangerie doublée d’un traiteur où on peut aussi déguster quelques spécialités sur place. Contrairement à ce que pourrait laisser penser la consonance italienne du lieu, le fondateur est le Polonais Robert Chalacskiewicz, aidé par son ami sumatrais et francophone Mario Sihombing. Robert est un vieux routier de la cuisine : après ses études et la reprise du resto familiale dans sa Pologne natale, il a émigré en Australie afin d’y travailler pour la chaîne d’hôtels Radisson. Et puis, à la fin des années 90, il a posé ses valises à Bali. Après une longue expérience à gérer des villas, il a eu envie de revenir vers la restauration. « Pas convaincu par l’idée d’ouvrir directement un resto, il y en a vraiment trop en ce moment, souligne-t-il d’un air professionnel. Plutôt une boulangerie qui proposerait un service traiteur et plein de bons produits fabriqués en Indonésie, une manière détournée de partager avec les clients les plaisirs de la table. »

Si vous prenez la peine de discuter 5 minutes avec le maître des lieux, vous serez sans doute épaté par sa passion et sa connaissance du pain. Il en propose pas moins de 16 dans son petit établissement « c’est par manque de place en cuisine, je ne produis que la moitié des recettes dont je rêve, » concède-t-il. Cet amoureux du bel ouvrage ne travaille qu’au levain naturel, il déplore que les pains ne soient jamais assez cuits à Bali, c’est ce qui les fait ramollir trop vite. Le centre de gravité de ses goûts culinaires étant plutôt slave, il propose toute une gamme de pains qui font le délice des Allemands, des Hongrois, des Tchèques et même des Norvégiens avec des sortes de crackers (norwegian ruis) qui se consomment entre deux jours et deux mois. Son « signature bread » comme il l’appelle est une véritable curiosité : un pain bicolore, noir et blanc, composé d’un côté de seigle et de l’autre de blé ! La communauté turque de Bali forte à présent d’une cinquantaine de membres est même venue le trouver pour fabriquer des pains sur mesure… Hormis le pain, il propose aussi quelques pâtisseries dont des croissants polonais, un must have sur une table balinaise.

Du côté traiteur, vous trouverez quelques bons produits « country style », bien préparés : des pâtés au foie de volaille, au canard, au poivre vert (mariné maison) nous avons eu la chance de goûter entre autres à son antipasto d’aubergines ou bien à sa salade de poulpe agrémentée de légumes bien craquants, une vraie réussite ! Sur les rayons, figurent aussi un très bon miel de Sumatra, une confiture de noix de muscade, quelques fromages produits à Java, et bientôt des malossols, ces gros cornichons délicieux au cœur de la cuisine slave dont Robert a remis quelques graines précieuses à des paysans de Bedugul, eh oui, ça mérite le détour !

Le vendredi, c’est le jour des vegans à Casa D’Angelo’s. « Dans ce coin de Kerobokan, il y a tellement de gens qui ont des diètes spéciales que j’ai décidé de cuisiner pour eux le vendredi que des produits sans œuf, ni beurre, ni lait. » On se sent décidément très bien dans cet endroit qui éveille notre curiosité et qui est autant à l’écoute des goûts de sa clientèle si cosmopolite. Si vous ne pouvez vous déplacer jusque-là bas, sachez que le mois dernier Robert et son partenaire ont ouvert deux boutiques pour faire connaître leurs spécialités : une Jl Semer et l’autre sur Jl Kartika Plaza, en face du Ramada Bintang.

Casa d’Angelo’s Jl Raya Gunung Salak utara n°353, Padang Sambian kelod. Tél. 900 30 08

Réagir à cet article


modération à priori

Votre message sera affiché après validation par un modérateur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?

2010 © La gazette de Bali - Marque déposée de PT. BALI COCORICCO
Bureau de la rédaction : Jl Raya Kerobokan 19, Kerobokan Kelod, Kuta Utara, Badung 80361. Tél. 0361 733 574 (9h00 - 17h00) courriel : info@lagazettedebali.info
SIUP: 649/22-08/PM/IX/2005 - NPWP. 02.278.558.8/901.000
Site Internet développé par Bali Reference