JOKOWI : L’ARMEE DOIT RESTER EN DEHORS DE LA POLITIQUE

PARTAGER SUR

Les forces armées devraient rester en dehors de la politique et assurer leur loyauté à l’état et au gouvernement, a dit le président Joko Widodo hier lors d’une parade militaire qui marquait le 72ème anniversaire de la création de l’armée indonésienne.

Cette remarque intervient au milieu d’une controverse grandissante sur les déclarations récentes du chef des armées Gatot Nurmyanto, que les analystes perçoivent comme une déclaration de fait de ses ambitions politiques.

Le général a déclaré à plusieurs reprises que l’Indonésie était le siège d’une « guerre d’intermédiaires » impliquant des états étrangers et a même agité la menace peu probable, pour ne pas dire ridicule, d’un renouveau de la menace communiste.

« L’armée indonésienne est une propriété nationale qui est au dessus de toutes les classes, groupes et qui n’est pas fragmentée par d’étroits intérêts politiques ni ne doit entrer dans l’arène de la politique politicienne », a dit Jokowi, qui était assis à côté de Gatot Nurmyanto lors de la parade dans la ville de Cilegon.

« Politique et loyauté à la nation et l’état veulent dire loyauté pour se battre dans l’intérêt du peuple, loyauté pour maintenir l’intégrité et l’unité territoriale de la république d’Indonésie, et loyauté envers le gouvernement légitime », a ajouté le président qui, en tant que tel, est également le chef suprême des armées.

L’armée en Indonésie (TNI) a eu pendant le règne du dictateur Suharto un rôle prépondérant qui a duré trois décennies et qui s’est construit sur les massacres de communistes après le « coup d’état rampant » de Suharto en 1965.

Depuis l’arrivée de la reformasi qui a amené la transition démocratique en 1998, l’armée s’est officiellement retirée de la politique mais demeure un pilier important dans la société et d’anciens membres restent des figures de premier plan de la scène politique, comme par exemple Susilo Bambang Yudhoyono.

Lire aussi :
G30S : RETOUR DU FILM DE PROPAGANDE DE L’ERE SUHARTO
FAIBLE MOBILISATION POUR LA MANIF ANTI-COMMUNISTE
APRES L’AFFAIRE AHOK, LE POINT SUR LE SENTIMENT ANTI-CHINOIS EN INDONESIE
L’armée indonésienne en panne de modernisation
POLEMIQUE AUTOUR DE L’ENTRAINEMENT MILITAIRE DU FPI

SOURCEDaily Mail
PARTAGER SUR

1 COMMENTAIRE

  1. « L’armée indonésienne est une propriété nationale qui est au dessus de toutes les classes, groupes et qui n’est pas fragmentée par d’étroits intérêts politiques ni ne doit entrer dans l’arène de la politique politicienne », a dit Jokowi, qui était assis à côté de Gatot Nurmyanto lors de la parade dans la ville de Cilegon.
    Pour quelle raison n’en est-il pas de meme avec la religion majoritaire?

LAISSER UNE RÉPONSE