JAKARTA SE CHOISIT UN NOUVEAU LEADER : ANIES BASWEDAN

PARTAGER SUR
Candidate Anies Baswedan casts his vote in the Jakarta governor election in South Jakarta, Indonesia April 19, 2017. REUTERS/Beawiharta

L’ancien ministre de l’Education Anies Baswedan est assuré de la victoire sur le gouverneur sortant Basuki Tjahaja Purnama selon le comptage provisoire à la sortie des urnes opéré par plusieurs instituts de sondage.

Anies Baswedan est vainqueur avec 54% des votes alors que ce comptage provisoire a déjà atteint les deux tiers des votes.

Le vainqueur a besoin de la majorité simple pour gagner. La commission électorale nationale annoncera officiellement le vainqueur début mai.

Les sondages d’opinion entre les deux tours avaient montré que les deux paires candidates, les sortants Basuki Tjahaja Purnama/Djarot Saiful Hidayat et leurs compétiteurs Anies Baswedan/Sandiago Uno, étaient à couteaux tirés.

Cette élection qui permet aux candidats musulmans conservateurs de récupérer la direction politique de la capitale est considérée comme un baromètre pour les élections présidentielles de 2019.

Basuki Tjahaja Purnama avait le soutien du parti du président Joko Widodo, le PDIP de Megawati Soekarnoputri, tandis que Baswedan a le soutien du général en retraite Prabowo Subianto, qui a perdu face à Joko Widodo dans la course présidentielle de 2014 et qui représente une ligne très conservatrice connectée à la famille de l’ancien dictateur Suharto.

Ce scrutin était également vu comme un test pour l’Indonésie démocratique et son niveau supposé de tolérance religieuse, Basuki Tjahaja Purnama étant un chrétien d’origine chinoise.

La campagne a été entachée de nombreuses manifestations islamistes qui ont demandé que le gouverneur en place soit rapidement emprisonné pour une déclaration supposée blasphématoire envers l’islam pendant sa campagne. Il passe actuellement en procès pour cette raison.

« Les différences politiques ne doivent pas briser notre unité. Nous sommes tous frères et sœurs. Quels que soient les candidats élus, nous devons l’accepter », a rappelé le président lors de son passage aux urnes.

Les électeurs ont donc choisi un nouveau leader pour la capitale, plus en phase avec leurs aspirations.

Ne ratez pas l’analyse de Jean-Baptiste Chauvin dans l’édition de mai de La Gazette de Bali.

Lire aussi :
QUELLES LEÇONS APRES LE PREMIER TOUR DES ELECTIONS A JAKARTA ?
AHOK FINALEMENT NOMME SUSPECT POUR BLASPHEME

Candidate Anies Baswedan casts his vote in the Jakarta governor election in South Jakarta, Indonesia April 19, 2017. REUTERS/Beawiharta
SOURCEReuters
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE