LES INDONESIENS ONT-ILS INVENTE LE ROCK N’ ROLL ?

PARTAGER SUR

Savez-vous qu’il n’est pas rare ici d’entendre dire que ce sont les Indonésiens qui ont inventé le rock n’ roll. Et de confirmer d’un air entendu en glissant d’un même souffle : « Bien avant les Beatles, les Rolling Stones ou même Jimi Hendrix… » Allons bon ! Il ne manquait plus que cela ! Alors, penchons-nous ce mois-ci sur les Tielman Brothers, un extraordinaire groupe de rockabilly indonésien qui a fait carrière en Hollande dès la fin des années 50, et démêlons le vrai du faux dans cette fameuse légende des musiciens indonésiens précurseurs du rock depuis… 1945.

Tielman-Brothers-Rock-n'-roll-Indonésie-4Il était une fois l’histoire de la famille Tielman à Kupang, Timor occidental, dont les enfants ont monté un groupe de rock au milieu des fifties dans cette île plus connue pour le commerce du santal que pour sa scène rock. Emmenés par le guitariste et leader du groupe Andy, on comptera également comme membres de la formation d’origine Reggy, Ponthon, Loulou et aussi la petite sœur Jane. Andy est décédé en 2011 et le dernier membre d’origine, Reggy, est mort en 2014. Il faut savoir qu’au fil des ans, plus d’une vingtaine de musiciens se succéderont au sein de la formation et que votre serviteur à l’honneur d’un connaître un, eh oui, Pak Toni, qui a fait un remplacement à la contrebasse lors d’une tournée en Allemagne à la fin des sixties.

Leur carrière débute en fait à Surabaya vers 1956 où toute la famille vit. Puis, tout le monde s’envole pour la Hollande en 1957 et les Tielman Brothers passent dès l’année suivante à la Foire internationale de Bruxelles, dans le pavillon hollandais, où leur prestation spectaculaire fait un tabac et les propulse vers un début de célébrité. Il est vrai qu’il faut voir aujourd’hui sur Youtube les vidéos du groupe pour comprendre que le mot « spectaculaire » n’est pas vain. Et imaginer ce que cet orchestre pour le moins acrobatique a pu avoir comme impact sur un public européen, encore peu habitué au rock malgré le succès des pionniers aux USA. Ils sautent, virevoltent, échangent leurs instruments pendant le morceau, montent dessus, se roulent par terre, jouent avec leurs dents, bref du grand spectacle, voire du cirque, le tout sur des compositions originales. Le plus souvent sans chant.

Tielman-Brothers-Rock-n'-roll-Indonésie-3Inconnus en Indonésie pendant leurs années de gloire
De retour au pays des tulipes, le public batave est conquis et les Tielman Brothers partent en tournée, font des télés et on leur invente même un genre musical rien que pour eux : l’Indorock. Bref, ils sont devenus une vraie sensation au tournant des sixties. Dans leur pays d’origine, tout drapé dans sa fierté nationaliste et plein de rancœur envers l’ancien colonisateur, on ne sait évidemment rien des frères Tielman et de leur rock explosif. Il est dit dans certains articles biographiques qu’ils auraient joué au palais présidentiel devant le président Sukarno en 1957, rien n’est moins sûr… Rappelons la position du Proclamateur Sukarno sur la musique occidentale : une musique décadente qu’il finira même par interdire officiellement dans l’Archipel en 1961. Et il favorisera dans la foulée la création d’une musique 100% indonésienne : le Jaipong, afin de contrer l’influence de la musique occidentale dans son pays.

Pendant ce temps, les Tielman Brothers deviennent des stars dans plusieurs pays d’Europe et jouent même jusqu’en… Israël devant 45 000 personnes ! Notons que la France y restera plutôt hermétique. Néanmoins, ils enchainent les tournées, enregistrent des disques sans arrêt, passent à la télé. Mais l’usure sera inéluctable avec le temps, d’où les nombreux changements de personnel, puis finalement l’oubli dans une époque qui a changé de style et qui considérera le rock des origines comme démodé dès le milieu des années soixante. Dans les années 2000, avec l’ouverture de la reformasi, les survivants reviendront au pays et feront découvrir à des Indonésiens médusés ce qu’est le rock à la Tielman. Un concert a lieu à Jakarta en 2008 à la Jakarta Rock Parade devant un public conquis d’avance et… fier de découvrir ce joyau de la musique rock créé par des compatriotes. Et qu’on leur avait caché depuis tout ce temps ! Andy Tielman, vieux rocker très ému, alors âgé de 72 ans, a dit avec émotion pendant le show : « Je me sens à la maison ».

Tielman-Brothers-Rock-n'-roll-Indonésie-2Toujours nationalistes à outrance, il n’en fallait pas plus aux Indonésiens pour s’imaginer avoir inventé le rock n’ roll et une Tielman-mania s’est alors emparée du pays. Qu’a-t-on pu alors lire et entendre ! Leur bio Wikipedia en indonésien décrit encore aujourd’hui avec beaucoup d’optimisme leur période d’activité entre… 1945 et 1976. Les deux dates sont fausses. C’est vrai qu’enfant, dans cette famille de musiciens, tout le monde jouait et participait à des spectacles, quelquefois à un âge très précoce mais de là à dater les débuts des Tielman Brothers à la fin de la 2ème Guerre mondiale… Il n’en fallait pas plus pour que l’Indonésie ait soudainement inventé le rock ! Des articles très sérieux iront plus dans le détail et expliqueront que Jimi Hendrix a eu l’idée de jouer avec ses dents ou avec sa guitare derrière la nuque en regardant les Tielman Brothers.

Paul McCartney était fan
D’autres expliqueront qu’ils sont les vrais pionniers du rock puisqu’ils précédent les Rolling Stones et les Beatles. Faut-il rappeler à tous ces Indonésiens plus cocardiers que musicologues le rock américain des origines, celui des fifties et de Bill Haley, Elvis Presley, Buddy Holly, Chuck Berry, Little Richard, Jerry Lee Lewis, Eddie Cochran, Gene Vincent… Ou encore les rockers anglais : Tommy Steele, Vince Taylor, Cliff Richard, Billy Fury, The Shadows, Joe Brown… Bon, c’est vrai, il se dit que Paul McCartney était un authentique admirateur des Tielman Brothers et cela semble confirmé par certaines sources. Mais des enthousiastes n’hésitent pas à dire que le célèbre Beatles aurait également adopté la fameuse basse-violon Hofner après avoir vu les Tielman Brothers l’utiliser sur scène. Modeste, Andy Tielman, lorsque les journalistes indonésiens lui ont posé toutes ces questions sur leur influence supposée sur les Beatles, a sobrement répondu : « J’ai connu John Lennon quand il collaborait avec le Tony Sheridan Band, il nous a vu jouer, comme beaucoup d’autres Anglais. Mais je ne dirais jamais que nous les avons influencés. »

Pour les Indonésiens les plus jeunes, ceux qui ne connaissent rien de cette époque, les Tielman Brothers ont inspiré le batteur de Metallica à jouer debout, ou le bassiste de Korn à se rouler par terre. Quand ils n’ont pas influencé les attitudes scéniques heavy metal ou même punk ! Bref, quelques années après leur come-back et puis leur 2ème et définitive disparition, les Tielman Brothers vont à nouveau retourner dans l’oubli du monde, probablement de l’Indonésie aussi, mais pas complètement de l’histoire, grâce aux nombreuses vidéos que l’on peut voir sur Youtube et que nous vous conseillons fortement. Un groupe extraordinaire, à n’en pas douter, et qui a, toute proportion gardée, inscrit indubitablement l’Indonésie au panthéon du rock. Au moins comme une curiosité. Et peut-être même mieux que la France car, comme disait John Lennon lorsqu’on lui demandait ce qu’il pensait du rock français : « Le rock français, c’est comme le vin anglais… » Mais ceci est une autre histoire…

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE