LA POLICE DEMANTELE UN IMPORTANT GROUPE PEDOPHILE SUR FACEBOOK

PARTAGER SUR

La police de Jakarta a arrêté quatre personnes qui organisaient un réseau pédophile sur Facebook.

Les enquêteurs en crime cybernétique ont expliqué que le groupe privé sur FB s’appelait « Official Candy’s Group. »

Ils ont réussi à s’immiscer par le biais d’un compte de l’un des membres et ont ainsi infiltré le groupe, résultant dans l’arrestation de quatre personnes, deux d’entre elles étant mineures.

La police a révélé l’identité des malfaiteurs : Snorlax, 27 ans, Illu Inaya, 24 ans, DF, 17 ans et DY, 16 ans.

Le groupe Facebook avait déjà plus de 7000 membres depuis sa création l’an dernier.

Administrateurs et membres publiaient des videos et des photos à caractère sexuel mettant en scène des enfants.

« Nous allons continuer de poursuivre les membres du groupe. Nous n’avons attrapé que quatre suspects pour l’instant, deux d’entre eux ont commis des actes pédophiles. Ces suspects sont connectés à un réseau international de pornographie enfantine », a dit la police de Jakarta mardi.

Les autorités ont affirmé travailler avec d’autres agences gouvernementales ainsi qu’avec le FBI pour avancer plus loin dans leur enquête.

Selon les premiers résultats, les personnes qui voulaient rejoindre ce groupe devait d’abord envoyer un contenu de pornographie pédophile avant d’être admis comme membres.

Certains d’entre eux se sont filmés eux-mêmes dans des rapports sexuels avec des enfants et ont publié les vidéos sur le groupe FB.

Les personnes qui envoyaient ces images recevaient environ 15 000 roupies en monnaie virtuelle pour chaque click.

Seto Mulyadi, président de l’Agence pour la protection de l’enfance a affirmé : « Les enfants sont les meilleurs imitateurs. Ils sont les produits de leur environnement. Nous avons besoin d’un environnement qui convienne aux enfants, pas un rempli de déviants. »

L’Indonésie est le 8ème pays au monde pour les affaires de criminalité pédophile et le premier en Asie (Source Metro TV).

child-AP

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE