ICW : LES FONCTIONNAIRES EN REGION SONT LES PLUS CORROMPUS

PARTAGER SUR

Selon une enquête réalisée par Indonesian Corruption Watch (ICW), ce sont les petits fonctionnaires qui sont le plus souvent impliqués dans les affaires de corruption en Indonésie, contrairement à l’idée reçue selon laquelle ce sont les hommes d’affaires et les politiciens les plus corrompus.

Dans sa recherche effectuée entre 2013 et 2016, ICW trouve à la première place les employés de l’Etat au niveau local, bien devant les acteurs impliqués dans le secteur privé.

Il est vrai que l’un ne va pas sans l’autre. Lorsqu’un homme d’affaires demande des autorisations administratives à un service corrompu, il est bien obligé de rentrer dans l’illégalité pour faire vivre son entreprise…

Ce classement confirme l’existence de sérieux problèmes dans l’administratif du pays, a-t-on indiqué à ICW.

« Il y a une forte probabilité que la fournitures de biens et de services demeure le secteur de choix pour tirer des bénéfices », a poursuivi l’association anti-corruption dans les colonnes de Tribunnews.com.

ICW a également précisé que la loi de 2014 sur les services administratifs en région n’a pas permis de réduire le nombre de cas de corruption.

« La plupart des fonctionnaires impliqués dans des affaires de corruption le sont au niveau provincial, préfectoral ou municipal. Les bureaucrates de province restent les plus importants acteurs de la corruption », poursuit les conclusions de l’enquête.

La position stratégique des officiels en région, qui occupent des postes-clés pour le développement local, a donc ouvert la porte en grand aux pots-de-vin, conclut ICW.

SOURCEJakarta Post
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE