UNE FATWA DES FEMMES OULEMAS CONTRE LE MARIAGE DES JEUNES FILLES

PARTAGER SUR

Le clergé des femmes musulmanes d’Indonésie vient de délivrer une fatwa sans précédent contre le mariage des enfants.

Ce décret islamique, bien que n’étant pas une contrainte légale, sera toutefois très influent. Il a été déclaré après un congrès de trois jours regroupant les femmes oulémas du pays.

Elles ont demandé que le gouvernement remonte l’âge légale du mariage pour les femmes de 16 à 18 ans.

L’Indonésie, qui est le plus grand pays musulman par sa population, compte aussi le plus grand nombre de mariages forcés d’enfants.

Selon l’Unicef, une femme sur quatre dans le pays s’est mariée avant 18 ans.

Le congrès, qui s’est déroulé à Cirebon (Java), était le premier du genre et a bénéficié d’une large couverture médiatique.

De nombreuses fatwa sont déclarées en Indonésie, mais généralement par le Conseil des Oulémas indonésiens (MUI), la plus haute autorité musulmane du pays, qui est constituée presque entièrement d’hommes.

« Le clergé féminin connaît les dossiers et les obstacles auxquels les femmes font face, nous pouvons passer à l’action plutôt que d’attendre que le gouvernement protège ces enfants », a expliqué à Reuters Ninik Rahayu, l’organisatrice du congrès.

Les participantes ont cité des études qui mettent en lumière le fait que ces jeunes mariées précoces ne peuvent continuer leur éducation et que la moitié de ces unions finit en divorces.

SOURCEBBC
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE