FAIRE DES AFFAIRES EN INDONÉSIE : LE GRAND BOND EN AVANT

PARTAGER SUR

L’Indonésie a réalisé un grand bond en avant sur l’indice de la facilité de faire des affaires grâce à des efforts dans la simplification des procédures afin de pouvoir concurrencer les autres pays de la région.

Selon le ministre de la coordination des Affaires économiques Darmin Nasution, « l’Indonésie est un endroit où il est devenu plus facile de conduire ses affaires depuis les trois dernières années grâce à la coopération de tous. »

Le pays a en effet atteint la 72ème place sur les 190 pays évalués par la Banque Mondiale, gagnant ainsi 19 places par rapport à l’indice précédent. Baptisé « Doing Business 2018: Reforming to Create Jobs », le dernier rapport en date démontre que l’Indonésie est passé de la 114ème en 2014, pour la première année du terme Jokowi, à la 72ème position.

Cet index mesure l’effectivité des procédures de création d’une société sur la base de 10 indicateurs liés au temps, au coût et au résultat, et ce jusqu’à l’insolvabilité.

L’évaluation n’a été conduite que dans deux villes : Jakarta et Surabaya.

Le ministre a déclaré que le gouvernement allait se concentrer sur les indicateurs qui doivent encore être améliorés comme le démarrage d’une affaire, les permis de construire, l’enregistrement des biens, le paiement des taxes et le commerce international.

L’Archipel n’est pas le seul pays de la région à être en progrès. La Thaïlande est passée de la 46ème à la 26ème position, Brunei de la 72ème à la 56ème, le Vietnam de la 82ème à la 68ème et l’Inde de la 130ème à la 100ème.

« La compétition est féroce avec les pays voisins […], sans d’autres réformes, nous allons perdre notre place dans l’industrie globale », a dit le président de l’Investment Coordinating Board (BKPM) Thomas Lembong.

Le pays devrait en effet encore améliorer les procédures en mettant en place des systèmes en ligne, en simplifiant le paiement des taxes et en réduisant les restrictions d’import-export.

« L’Indonésie a accéléré le rythme des réformes ces dernières années et ses efforts commencent à payer », a expliqué le directeur du pays auprès de la Banque Mondiale Rodrigo A. Chaves.

Selon l’institution financière, l’Indonésie ferait partie du top ten mondial des réformateurs en matière de business.

Lire aussi :
LE REMUE-MENINGE DU MONDIAL CCE A BALI
FORUM MONDIAL DES CCE A BALI : GRAND RAOUT FRANÇAIS EN ZONE ASIE-PACIFIQUE
LA VISITE DU ROI SALMAN EST UN SUCCES DIPLOMATIQUE DE JOKOWI

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE