ESSIEN ET COLE INTERDITS DE JOUER CAR SANS KITAS

PARTAGER SUR

L’histoire dans le football indonésien semble se répéter inlassablement. A peine la Liga Satu est-elle re-née de ses cendres après deux ans d’interruption ordonnée par la FIFA que les problèmes de visa des joueurs étrangers refont immédiatement surface.

Les autorités ont en effet interdit à Michael Essien et Carlton Cole de se présenter sur la pelouse tant que ces deux ex-joueurs de la Premier League britannique n’auront pas les documents légaux nécessaires (KITAS).

Les deux joueurs ont été signés en fanfare le mois dernier par Persib Bandung, un des meilleurs clubs du pays, donnant à l’image du football indonésien un boost indéniable après ses démêlées avec les autorités internationales.

Mais les autorités se sont rendues compte que les deux joueurs n’avaient pas de permis de travail.

Le club a admis qu’il n’avait pas eu le temps de finir la procédure pour les KITAS de ces deux joueurs qui ont débuté en championnat le weekend dernier.

Les officiels de l’immigration ont donc convoqué les deux joueurs et le management du club pour leur stipuler qu’ils ne pourront pas jouer tant qu’ils n’auront pas leur permis de travail.

« Aujourd’hui, nous avons donné un sérieux avertissement à Persib sous la forme d’un courrier qui dit que tant que le club n’a pas finalisé la demande de permis, qui doit être délivrée par le ministère de l’Emploi, nous interdisons à Essien et Cole de jouer », a dit Maulia Purnamawati, responsable de l’immigration à Bandung.

Le club a affirmé qu’il se conformerait à l’interdiction pendant qu’il tentera de finaliser l’obtention des permis. Joko Driyono, le secrétaire général de l’association nationale du football, a même assuré qu’il aiderait le club à obtenir les documents. Il a également rappelé que la fédération avait autorisé le club à faire jouer les deux hommes le weekend dernier car le dossier était en cours. « Ce n’est ni facile, ni rapide », a-t-il ajouté.

Les permis n’étaient donc pas prêts mais la fédération et le management de la ligue avaient donné leur permission.

Le responsable de Persib Bandung Umuh Muchtar a accusé l’agence nationale des sports, qui contrôle les sportifs étrangers présents en Indonésie, d’aller trop loin.

« Le fait qu’il soit ici est une joie pour nous, ils veulent faire briller le nom de l’Indonésie dans le monde. Tout le monde sait qu’Essien est un joueur de classe mondiale et pas un immigrant illégal », a-t-il commenté.

Lire aussi :
FOOTBALL : 81 JOUEURS ETRANGERS SANS PAPIERS
Football indonésien : l’unité dans la diversité

0170fc4cd2ccb2eccc37f0a1100d7956dee930a5

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE