e-KTP : SETYA NOVANTO ENCORE HOSPITALISE

PARTAGER SUR

Alors que la police est venue chez lui pour tenter à nouveau de l’arrêter mercredi soir, le leader du parlement indonésien et patron du Golkar avait déjà pris la fuite, laissant les autorités perplexes sur l’endroit où il se cachait.

24 heures plus tard, une info est apparue soudainement dans les agences de presse affirmant que Setya Novanto avait été victime d’un grave accident de voiture alors qu’il se rendait justement au KPK (Agence anti-corruption) pour se conformer au mandat d’arrêt lancé contre lui.

Son avocat Fredrich Yunadi a expliqué devant les caméras de télévision que le puissant homme politique était placé en service de soins intensifs et que l’avant de sa voiture avait été « complétement détruit ».

Ce que l’avocat ne savait pas, c’est que les journalistes avaient entretemps retrouvé le Toyota Fortuner de Setya Novanto et que les images du véhicule étaient diffusées en même temps qu’il s’exprimait, en écran séparé.

La voiture semblait certes abimée par le poteau dans lequel elle s’est emboutie mais ne présentait pas les caractéristiques de destruction évoquées par l’avocat et qui prévalent généralement lorsque le choc a été puissant.

Cela soulève une nouvelle fois la question de savoir si cette hospitalisation fait partie d’une stratégie du porte-parole du parlement pour échapper à la justice, une tactique dont il est coutumier et qui lui permettrait une nouvelle fois de gagner du temps.

Etant hospitalisé, il ne pourra être arrêté et questionné par le KPK, et ce délai pourra jouer en sa faveur puisqu’il a contesté à nouveau son implication dans le scandale de corruption e-KTP en lançant une vaste contre-offensive procédurière.

Il affirme par ailleurs être en droit de bénéficier de l’immunité parlementaire et que son arrestation n’est possible qu’à la condition qu’elle soit signée par le président Jokowi.

Il a déjà porté l’affaire devant la cour constitutionnelle et également porté plainte contre deux enquêteurs du KPK pour irrégularités.

Solidarité des parlementaires aidant, l’agence anti-corruption a fait également l’objet ces derniers mois d’une enquête parlementaire qui conteste nombre de ses procédures passées à l’encontre de députés arrêtés pour corruption et qui pourrait avoir comme conséquence directe d’invalider un certain nombre de ses prérogatives.

Setya Novanto cherche donc à gagner du temps et cet accident semble tomber à point nommé.

Setya Novanto est le principal suspect dans l’affaire e-KTP, un programme de mise en place de cartes d’identité électronique en Indonésie.

Dans cette affaire, 170 millions de dollars du budget de l’état ont été détournés par des politiciens de premier plan.

Lire aussi :
e-KTP : SETYA NOVANTO OFFICIELLEMENT NOMME SUSPECT
e-KTP : L’ENQUETE CONTRE NOVANTO ABANDONNEE POUR VICE DE FORME
AFFAIRE e-KTP : MORT MYSTERIEUSE D’UN TEMOIN-CLE A HOLLYWOOD
UNE FEMME ARRÊTÉE POUR UN MÈME MOQUANT SETYA NOVANTO
DES POLITICIENS DE HAUT VOL DANS L’AFFAIRE DE CORRUPTION e-KTP
UN ENQUETEUR DU KPK ATTAQUE A L’ACIDE PAR DEUX INCONNUS

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE