e-KTP : L’ENQUETE CONTRE NOVANTO ABANDONNEE POUR VICE DE FORME

PARTAGER SUR

Le président du parlement Setya Novanto a gagné une première bataille sur le tapis vert contre le KPK pour vice de procédure, le libérant ainsi des charges dont il faisait l’objet dans la plus grosse affaire de corruption de l’histoire récente du pays, celle des cartes d’identité électroniques, ou e-KTP.

Le juge du tribunal de Jakarta-Sud Cepi Iskandar a déclaré que la cour contestait le statut « suspect » de sa mise en examen dans une motion d’avant procès.

« La motion d’avant procès conclut que l’accusation du suspect n’est pas en accord avec la procédure », a dit Cepi Iskandar.

Selon lui, l’agence anti-corruption n’a de preuves que contre les anciens officiels du ministère des Affaires intérieures Irman et Sugiharto, et contre le businessman Andi Agustinus.

Le KPK avait nommé Setya Novanto, qui est aussi le président du parti Golkar, comme suspect dans cette affaire le 17 juillet dernier, l’accusant d’avoir joué un rôle majeur dans cet énorme détournement du budget de l’état.

Setya Novanto pourrait faire face à 20 ans de prison si reconnu coupable et à une amende d’1 milliard de roupies.

Le juge Cepi Iskandar a recommandé que l’enquête contre Setya Novanto soit suspendue.

Setiadi, le responsable du département juridique de l’agence, a dit qu’il respectait le verdict tout en affirmant que le juge n’avait peut-être pas été assez méticuleux dans sa décision.

« Nous allons étudier le verdict pour évaluation et consolidation », a-t-il poursuivi.

Setiadi a ajouté que le KPK se réfèrera à un avis de 2016 de la Cour suprême autorisant les enquêteurs à produire une nouvelle ouverture d’instruction après qu’une motion d’avant procès ait annulé la première procédure.

Lire aussi :
e-KTP : SETYA NOVANTO OFFICIELLEMENT NOMME SUSPECT
AFFAIRE e-KTP : MORT MYSTERIEUSE D’UN TEMOIN-CLE A HOLLYWOOD
NOVEL BASWEDAN : UN HAUT GRADE DE LA POLICE DERRIERE MON AGRESSION
UN ENQUETEUR DU KPK ATTAQUE A L’ACIDE PAR DEUX INCONNUS
DES POLITICIENS DE HAUT VOL DANS L’AFFAIRE DE CORRUPTION e-KTP

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE