DURABILITE ALIMENTAIRE : LE TERRIBLE GASPILLAGE INDONESIEN

PARTAGER SUR

Selon l’Economist Intelligence Unit, un organisme de conseil lié au magazine britannique The Economist, l’Indonésie est le 2ème plus gros gaspilleur de nourriture au monde, soit 300kg par personne et par an.

Selon l’EIU, l’Indonésie doit complètement renouveler ses infrastructures et accroitre la responsabilité des consommateurs afin de diminuer cet énorme gâchis de denrées alimentaires.

L’étude baptisée « Fixing Food: Towards a More Sustainable Food System », a établi que seule l’Arabie Saoudite était pire que l’Archipel. En 3ème position, on trouve les Etats-Unis (277kg/personne/an), puis en 4ème, les Emirats Arabes Unis (196kg/personne/an).

L’énorme taux de gaspillage indonésien est dû, selon les spécialistes, à des infrastructures inadéquates entre les régions qui produisent et les centres majeures de population, qui provoquent des délais de transport trop importants.

« Il y a des carences dans les chaines de distribution, où nous trouvons souvent des problèmes de conservation des produits alimentaires lorsqu’ils sont proposés aux consommateurs », a expliqué Aretha Aprilia, une spécialiste des énergies renouvelables, au Jakarta Globe.

L’étude du news magazine anglais note que l’Indonésie a entrepris des mesures afin de diminuer les pertes après récoltes mais que celles-ci ne sont appliquées « tout au long de la chaîne de distribution. »

Par exemple, le pays a une capacité de storage réfrigéré de seulement 200 000 tonnes de nourritures alors que cette année, il aurait eu besoin d’une capacité au moins égale à 1,7 millions de tonnes. Soit 30% de plus que ce qu’il aurait déjà fallu il y a seulement deux ans.

Les consommateurs indonésiens sont aussi responsables de ce grand gâchis. Des études plus anciennes démontrent que plus de la moitié des ordures produites à Jakarta proviennent des cuisines domestiques qui, en se décomposant à l’air libre car non traitées, produisent du méthane, un gaz qui participe à l’effet de serre et au réchauffement climatique.

Egalement, le fait que les Indonésiens soient les 2èmes plus gros gaspilleurs de nourriture au monde est aussi ironique dans la mesure où des millions de personnes souffrent encore de malnutrition dans le pays (7,6% des 260 millions d’habitants, selon l’étude).

Dans ce registre, l’Indonésie est seulement meilleure que l’Ethiopie (32%) et l’Inde (15,2%).

Plus de 36% des enfants indonésiens de moins de 5 ans souffrent également de retard de croissance à cause de la malnutrition, rapporte l’étude.

14% des enfants souffrent de perte importante de masse musculaire.

Selon Aretha Aprilia, l’enseignement est important. Les paysans indonésiens devraient apprendre à stocker proprement leurs productions afin d’éviter une expiration prématurée.

Enfin, les mauvaises habitudes des consommateurs doivent être éradiquées.

Elle cite en exemple certains restaurants japonais ou thaïlandais spécialistes du buffet à volonté qui chargent les clients qui ne finissent pas leur assiette avec une surtaxe au moment de l’addition.

La France est le numéro un mondial de la durabilité alimentaire, devant le Japon et l’Allemagne.

Découvrez l’infographie de l’EIU sur la durabilité alimentaire

1 COMMENTAIRE

  1. bonjour .
    cet article est juste déplorable . En jetant un oeil sur l’Agence, puis le Groupe qui la possède, et ses investisseurs, il y a certes du beau monde : Famille Rothschild, Famille Agnelli …
    Bien entendu, ces gens sont très préoccupé du gaspillage alimentaire en Indonésie…
    Voyons voir, on les croit direct, en pensant que ce sont les habitants les capables .. ou bien un juteux marché de frigos et congelateurs seraient le bienvenue ?
    Arretez de relayer ce type d’ informations presque manipulatoires ..

LAISSER UNE RÉPONSE