CASSE-TETE

PARTAGER SUR

Vous avez sûrement remarqué que les numérotations des maisons à Bali étaient pour le moins fantaisistes. Il nous est tous arrivé, un jour ou l’autre, de faire une dizaine de fois le tour d’un pâté de maisons pour rien ou même d’entrer dans la mauvaise propriété. Heureusement qu’ici ce n’est pas le genre de pays où on sera accueillis par un canon de fusil. Et c’est même l’occasion de découvrir des endroits charmants !

Mais vous êtes-vous déjà trouvés dans la situation où vous deviez choisir votre numéro de rue ? Nous, on a fait monter notre joglo dans un quartier en construction. On a évité la pancarte « Villa Papaya » car villa supposant piscine, ça ferait grimper nos taxes vertigineusement. Mais pour faciliter la vie à nos visiteurs et être repérables par les GPS on a décidé d’abandonner définitivement la version « La-grille-couverte-de-fleurs-mauves-entre-Villa-Paradis-et-Villa-Paranoïa ».

Ça a été l’occasion pour nous de constater qu’en 2017 notre logique cartésienne n’avait toujours pas la faveur des Balinais ! Certes, notre jalan, qui longe une rivière, commence par le n°1, sagement suivi de 2, 3, 4, 5 mais on retombe ensuite sur un n°4, puis hop ! On saute directement au 28. A quelques maisons et terrains vagues de là – ce qui, dans le futur, représentera à tout casser une dizaine de propriétés – on arrive chez nos voisins de gauche, qui se sont carrément approprié le n° 99 ! Remarque que c’était gentil à eux de nous laisser le 100… sauf que mon indonésien de chéri croit que les chiffres pairs portent malheur ! Ca ne semble pourtant pas l’avis de nos voisins de droite, des Sino-indonésiens dont l’entrée arbore désormais un grand 88 doré. Si je ne m’abuse, pour les bouddhistes, le chiffre 8 porte bonheur. Bref, on fait quoi, nous, au milieu de ces gens qui n’en font qu’à leur tête ? Surtout que juste un peu plus loin un restaurant vient de faire imprimer 89 sur une belle pancarte (que ceux qui feront bâtir entre les deux se débrouillent donc !).

Peut-être le banjar mettra-t-il un jour son nez dans cette anarchie et que tout ce petit monde sera obligé de changer leurs cartes de visite mais ce n’est pas encore le cas. Pour en revenir à notre « home, sweet home », le n°101, pratique à retenir, m’aurait également convenu mais mon chéri a choisi sans hésiter le 81 car 8 +1 = 9 ! Ne me demandez pas s’il s’agit de numérologie, je n’ai rien compris. Mais comme vous le savez dans un couple il faut savoir lâcher sur ce qui n’est pas d’une importance capitale !

Nancy Causse

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE